2017-2018, d’Octobre à Mai, …en passant par Marx…, 3 anniversaires, un seul combat!

 

 

 

2017-2018 …3 ANNIVERSAIRES…

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/octobre-1917-2017-centenaire-de-la-russie-sovietique-pour-les-proletaires-lhistoire-comme-drapeau/

 

 

 

 

… D’OCTOBRE  A  MAI,

 

 

… EN PASSANT PAR MARX !!

.

.

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/05/17/marx-200-ans-quelle-signification-de-son-detour-russe/

 

 

 

 

2017-2018, deux années chargées de commémorations symboliques importantes et significatives pour le mouvement ouvrier, ou du moins, ce qu’il en reste… après plusieurs décennies de réaction anti-sociale acharnée de la bourgeoisie, et aujourd’hui encore exacerbée davantage par l’impasse totale de la crise… Pour arracher les derniers lambeaux des concessions faites aux temps de son essor, il lui faut aussi effacer la mémoire des luttes, et sinon, la dénigrer, la criminaliser, pour tenter de justifier sa propre politique criminelle actuelle, manipulant le terrorisme, le sionisme et une cohorte de milices supplétives là où ça ne suffit pas, en plus de ses interventions militaires directes.

La question fondamentale de ces 3 dates, c’est celle d’une alternative au capitalisme, et désormais, plus que jamais, à l’impérialisme, pour la majorité des peuples et des nations, asservies par la finance US.

Ces 3 dates ont évidemment un dénominateur commun, la pensée et l’œuvre de Marx, comme base essentielle de réflexion sur l’origine et sur la nature oppressive de ce système capitaliste-impérialiste.

Ce sont donc à la fois 3 approches de l’histoire concrète et vivante et de la pensée de Marx, non pas figée dans les livres, mais en action sur deux siècles !

Luniterre

 

 

 

Un demi-siècle après Mai 68 : En finir avec

la « gauche » Kollaborationniste

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/04/29/un-demi-siecle-apres-mai-68-en-finir-avec-la-gauche-kollaborationniste/

 

 

 

 

« Les rares personnes qui comprendront le système seront soit si intéressées par ses profits, soit si dépendantes de ses largesses qu’il n’y aura pas d’opposition à craindre de cette classe-là  ! La grande masse des gens, mentalement incapables de comprendre l’immense avantage retiré du système par le capital, porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts. »

 

Rothschild Brothers of London, citant John Sherman,

communiqué aux associés, New York, le 25 juin 1863

 

 

Un demi-siècle après Mai 68, la question d’une alternative reste pourtant posée, et plus que jamais, avec la crise systémique…

 

« Ce que le socialisme prolétarien interroge, en réalité, ce n’est pas la forme, plus ou moins démocratique, ni du pouvoir d’État, ni même de la gestion des entreprises, mais la finalité sociale du travail lui-même. (…)

Ce que le socialisme interroge, en fin de compte, c’est la correspondance entre les valeurs d’usages crées par le travail et les besoins sociaux réels et urgents. Cette question, dans un premier temps, celui de la transition, non seulement n’exclut pas, mais implique la notion d’échange d’équivalents entre travailleurs producteurs, même si en tenant compte des besoins sociaux collectifs de l’ensemble de la population, y compris en dehors du secteur productif. Il y a donc là une notion collective d’utilisation de la valeur d’échange, et de la loi de la valeur, donc, telle que définie par Marx, au demeurant, dès les premières lignes du Capital, et telle que reprise dans sa non moins célèbre et controversée Critique du Programme de Gotha.

En dépit de ses litanies et rodomontades marxisantes, c’est donc l’ensemble du discours de la gauche française, même dite « extrême », anarcho-syndicaliste, trotskyste, maoïste, etc… qui se situe en dehors de toute critique réelle et sérieuse du capitalisme, et notamment en dehors de toute critique marxiste. »

 

 

Un demi-siècle après Mai 68, il est plus que temps

d’en revenir aux fondamentaux pour ouvrir enfin

une perspective politique réellement nouvelle et anticapitaliste…

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/04/29/un-demi-siecle-apres-mai-68-en-finir-avec-la-gauche-kollaborationniste/

 

 

*************************************

******************

https://tribunemlreypa.wordpress.com    

 

*****************************

*************************************************

Publicités

Dans le ciel de Gaza

 

 

 

Dans le ciel

 

 

de Gaza

 

 

 

https://solydairinfo.files.wordpress.com/2018/05/0a34d-a7.jpg?w=940

 

Le cerf-volant face au drone, lequel des deux, à votre avis, l’emportera?

Ne sous-estimez pas la question. Prenez le temps de réfléchir.
Il ne s’agit pas d’une technologie contre une autre. C’est le piège de la question.
Derrière chacun de ces outils, l’un à la pointe du progrès, l’autre datant du IVe siècle av. J.-C, il y a des mains d’hommes. Derrière chacune de ces mains, il y a une vision de l’Histoire. Dominer par la force ou se libérer par l’intelligence.
L’oppresseur d’un côté, l’opprimé de l’autre. A ce face à face millénaire, l’humanité a, jusqu’ici, toujours triomphé, malgré la supériorité technologique du premier sur le second.
Des empires se sont écroulés. Des armées ont été vaincues. Des tyrans ont été renversés… et des colonies ont été libérées.
Il n’y a donc aucune raison de perdre espoir.
Certes, l’homme construit l’outil… mais en retour, l’outil façonne l’homme.

Al Faraby,
Vendredi, 18 mai 2018

https://assawra.blogspot.fr/2018/05/dans-le-ciel-de-gaza.html

 

 

 

 

Être humains en Mai 2018 : « Nous sommes tous des palestiniens… ! »

Pour être encore des humains en Mai 2018 :

 

 

 

 

« Nous sommes tous

 

des palestiniens… ! »

 

 

 

 

https://i0.wp.com/s1.lprs1.fr/images/2018/05/16/7719645_96660be8-5912-11e8-aba9-269965d92401-1_1000x625.jpg

 

 

Valenton hisse le drapeau palestinien

en hommage aux victimes de Gaza

 

 

A l’appel de la Ville (PCF), près d’une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie pour apporter leur soutien aux victimes palestiniennes.

L’ambiance était au recueillement ce mercredi sur l’esplanade de la mairie. A l’appel de la Ville, près d’une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour condamner les massacres « effroyables », selon la maire (PCF), perpétrés par l’armée israélienne à la frontière de la bande de Gaza dans la nuit de lundi. Françoise Baud a rappelé dans son discours l’engagement de la commune à « défendre les droits des peuples palestiniens et israéliens à disposer chacun d’un Etat libre et indépendant ». Le Conseil municipal qui s’est d’ailleurs prononcé à l’unanimité pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine, s’est dit « horrifié par ces crimes de guerre et cette répression impitoyable du droit élémentaire de manifester pacifiquement ».

Les drapeaux français accrochés à la devanture de la mairie ont été mis en berne en soutien aux victimes de l’offensive israélienne dans les territoires palestiniens. « Ce sera notre façon de dénoncer le manque de courage des plus hautes autorités de notre pays, l’installation illégale de l’ambassade américaine à Jérusalem ainsi que leur inaction pour protéger le peuple palestinien », a déclaré l’élue pendant que flottaient les couleurs du drapeau palestinien sur le fronton de la bâtisse.

 

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/valenton-hisse-le-drapeau-palestinien-en-hommage-aux-victimes-de-gaza-16-05-2018-7719645.php

 

POUR GAZA, POUR LA PALESTINE : RASSEMBLEMENT Mardi 15 mai dès 18h Place des Terreaux Lyon

Halte aux massacres :

RASSEMBLEMENT Mardi 15 mai

dès 18h Place des Terreaux Lyon

 

 

lundi 14 mai 2018, Par Le Collectif 69

URGENT !!

 

 

Aux côtés de Gaza, aux côtés du peuple palestinien

Halte aux massacres

Justice pour la Palestine !

La journée de ce lundi 14 mai s’achève dans le sang à Gaza.

Le jour du transfert de l’ambassade des Etats unis à Jérusalem, Israël poursuit les massacres sans que l’Europe et la France ne bougent.

70 ans après les premiers massacres et du grand exode.

Nous ne pouvons pas rester silencieux face aux drames d’un peuple.

Nous appelons à nous rassembler

Mardi 15 mai dès 18h

Place des Terreaux Lyon 69001

Venez avec des drapeaux palestiniens, des bougies, des messages…

Que vive la Palestine !

 

Évènement Facebook  ]

 

 

https://www.romandie.com/news/photos/AFP_ed413b777e6a65e0de3bbe2521fa9396a8e2a0ec.jpg

 

 

Lundi 14 mai : Au moins 58 Palestiniens ont été assassinés à #Gaza et plus de 2410 autres blessés

Le bilan est provisoire ce lundi 14 mai à 16h20. Tandis que Mme Mogherini appelait à la retenue (après 40 morts par balles réelles sur des manifestants pacifiques !) … la France est encore à ce moment aux abonnés absents.

Al-Jazeera – Au moins 41 Palestiniens ont été assassinés à Gaza et plus de 1900 autres blessés alors que l’armée israélienne tirait à balles réelles, avec des gaz lacrymogènes et des grenades incendiaires sur les manifestants rassemblés le long de plusieurs points près de la barrière avec Israël.

La manifestation de lundi précède les commémorations annuelles de la Nakba, ou « catastrophe », lorsque l’État d’Israël a été établi le 15 mai 1948, après l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens de leurs villes et villages.

Les manifestations ont également été planifiées de façon à coïncider avec le déménagement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, conformément à la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël en décembre dernier, renforçant les tensions et provoquant la colère des Palestiniens.

Depuis lundi matin, les Palestiniens de la bande de Gaza assiégée tentent dans le cadre de la Grande Marche de Retour, de franchir la barrière hautement fortifiée qui sépare l’enclave d’Israël.

Des dizaines de milliers de Palestiniens sont arrivés pour participer au rassemblement.

Des manifestations ont également débuté dans les villes de Ramallah et d’Hébron, en Cisjordanie occupée, en réponse à la décision de déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem. A Ramallah, les Palestiniens devraient protester depuis le centre-ville jusqu’au poste de contrôle militaire de Qalandia, le principal barrage militaire séparant Ramallah de Jérusalem.

Les manifestations dans la bande de Gaza font partie d’une initiative qui dure depuis plusieurs semaines et qui réclame le Droit au Retour des réfugiés palestiniens dans les zones d’où ils ont été expulsés en 1948.

« Le nombre de personnes qui se présentent pour participer est sans précédent par rapport aux sept dernières semaines de protestation », a déclaré à Al Jazeera le journaliste local Maram Humaid.

Environ 70% des deux millions d’habitants de la bande de Gaza sont des descendants de réfugiés.

Depuis le début des manifestations le 30 mars, les forces israéliennes ont assassiné au moins 90 Palestiniens dans l’enclave sous blocus et en ont blessé plus de 10 500.

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article1231

 

 

 

 

HOLOCAUSTE IMPÉRIALISTE – Trump à Jérusalem : La fête des assassins !

 

https://i0.wp.com/mai68.org/spip2/local/cache-vignettes/L500xH334/Handala1-0225b.jpg

HOLOCAUSTE  IMPÉRIALISTE

 

 

Trump à Jérusalem :

 

 

La fête des assassins !

************

Gaza-sur- Sang :

 

 

2200 blessés

 

 

52 morts

 

 

aujourd’hui

(bilan provisoire)

 

 

Les Etats-Unis inaugurent leur ambassade à Jérusalem, bain de sang à Gaza

 

https://www.romandie.com/news/photos/AFP_ed413b777e6a65e0de3bbe2521fa9396a8e2a0ec.jpg

Un Palestinien blessé par des tirs israéliens est évacué par d’autres manifestants, le 14 mai 2018 dans la bande de Gaza, à la frontière avec Israël / © AFP / MAHMUD HAMS

 

L’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, concrétisant une des promesses les plus controversées du président Donald Trump, s’est traduite par un bain de sang lundi dans la bande de Gaza, où 43 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens. [ NDLR: 52 SELON UN NOUVEAU BILAN PROVISOIRE, A 15 HEURES]

Du fait de ce lourd bilan, cette journée de festivités côté israélien et américain constitue la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014 dans la bande de Gaza.

Tandis qu’officiels américains et israéliens endimanchés ont célébré en grande pompe un moment « historique » et la force de leur alliance sous une vaste tente blanche plantée dans l’enceinte de la nouvelle ambassade, des dizaines de milliers de Palestiniens ont protesté, à quelques dizaines de kilomètres de là, dans la bande de Gaza sous blocus.

Les plus résolus ont affronté, au péril de leur vie, les tirs des soldats israéliens en allant lancer des pierres et en tentant de forcer la barrière de sécurité lourdement gardée.

Israël avait prévenu qu’il emploierait « tous les moyens » pour protéger ses soldats et la barrière, et empêcher ainsi le scénario cauchemar d’une incursion en Israël de Palestiniens susceptibles de s’en prendre aux populations civiles riveraines.

Selon le dernier bilan provisoire du ministère de la Santé gazaoui, 43 Palestiniens, dont un garçon de 14 ans, ont été tués, et des centaines d’autres blessés.

– « Crimes de guerre » –

Le gouvernement palestinien établi en Cisjordanie occupée a accusé Israël d’avoir commis un « horrible massacre » à Gaza. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit « particulièrement inquiet ». L’Union européenne a exhorté toutes les parties à « la plus grande retenue ».

Les ONG Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) ont dénoncé un recours injustifié aux tirs à balles réelles, la première fustigeant une « violation abjecte » des droits de l’Homme et des « crimes de guerre ».

Dans l’enceinte de l’ambassade américaine, rien n’aurait permis de discerner ce qui se passait au même moment à Gaza. Seul le conseiller et gendre de M. Trump, Jared Kushner, présent avec son épouse Ivanka –la fille du président– parmi des centaines d’invités triés sur le volet, a paru faire une référence oblique aux évènements.

« Ceux qui provoquent les violences font partie du problème, pas de la solution », a-t-il dit.

Au moment où le bilan s’alourdissait d’heure en heure, M. Trump a de son côté salué le transfert à Jérusalem de l’ambassade des Etats-Unis comme « un grand jour pour Israël ».

« Félicitations, cela faisait longtemps qu’on attendait », a ensuite déclaré M. Trump dans un message vidéo aux participants. Comme le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, rayonnant, après lui, M. Trump a justifié sa décision comme la reconnaissance d’une réalité historique.

Il a affirmé que les Etats-Unis restaient « pleinement engagés dans la recherche d’une paix « durable » entre Israéliens et Palestiniens.

L’inauguration est pourtant largement perçue comme un acte de défi envers la communauté internationale dans une période de grande inquiétude pour la stabilité régionale.

Outre l’opposition au transfert de l’ambassade, les Palestiniens protestent aussi contre le blocus de Gaza et l’occupation. L’armée israélienne a dénié le caractère pacifiste de la mobilisation, la qualifiant « d’opération terroriste » conduite par le Hamas, mouvement islamiste qui gouverne l’enclave palestinienne et auquel il a livré trois guerres en dix ans.

L’aviation israélienne a bombardé plusieurs positions du Hamas au cours de la journée.

L’armée avait déclaré la périphérie de Gaza zone militaire close. Elle a pratiquement doublé ses effectifs combattants autour de l’enclave et en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël où étaient aussi prévus des rassemblements.

Les alentours de l’ambassade américaine placés sous la surveillance de centaines de policiers avaient aussi été bouclés.

Réalisant un engagement de campagne de M. Trump, ce transfert de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem constitue une rupture de plus avec des décennies de diplomatie américaine et de consensus international. Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus épineuses de l’insoluble conflit israélo-palestinien.

La décision américaine comble les Israéliens qui y voient la reconnaissance d’une réalité de 3.000 ans pour le peuple juif. Elle coïncide avec le 70e anniversaire de la création de l’Etat d’Israël.

Mais l’initiative unilatérale américaine ulcère les Palestiniens pour lesquels elle représente le summum du parti pris outrancièrement pro-israélien de M. Trump. Ils l’interprètent comme la négation de leurs revendications sur Jérusalem.

A Gaza, Bilal Fasayfes, 31 ans, a ainsi pris avec son épouse et ses deux enfants un des bus affrétés à Khan Younès (sud) pour transporter les manifestants à la frontière. « On se fiche que la moitié des gens se fassent tuer, on continuera à y aller pour que l’autre moitié vive dignement », dit-il.

– La « Nakba » mardi –

Israël s’est emparé de Jérusalem-Est en 1967 et l’a annexée. Tout Jérusalem est sa capitale « éternelle » et « indivisible », dit-il. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

La sensibilité du sujet est exacerbée par la religion: Jérusalem est sainte pour musulmans, juifs et chrétiens.

La décision de M. Trump ignore aussi les objections des capitales arabes. La Ligue arabe tiendra une réunion d’urgence mercredi au sujet de ce déménagement, a indiqué un responsable de l’organisation panarabe.

Pour la communauté internationale, Jérusalem-Est reste un territoire occupé et les ambassades ne doivent pas s’installer dans la ville tant que le statut n’en a pas été réglé par la négociation entre les deux parties.

L’inauguration de l’ambassade, provisoirement installée dans les locaux de ce qui était le consulat américain en attendant la construction d’une nouvelle représentation, a lieu dans une période éminemment sensible.

Les Palestiniens perçoivent comme une « provocation » la date choisie, précédant de 24 heures les commémorations de la « Nakba », la « catastrophe » qu’a constitué la création d’Israël pour des centaines de milliers d’entre eux chassés ou ayant fui de chez eux en 1948.

Gaza est ainsi, depuis le 30 mars, le théâtre d’une « marche du retour » qui voit des milliers de Palestiniens se rassembler le long de la frontière.

Depuis cette date, 97 Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne.

En butte aux accusations d’usage excessif de la force, celle-ci affirme ne tirer à balles réelles qu’en dernier recours.

[ NDLR: Affirmation particulièrement mensongère et criminelle, comme le montre le constat fait par MÉDECINS DU MONDE >>> VOIR CI-DESSOUS]

https://www.romandie.com/news/Les-Etats-Unis-inaugurent-leur-ambassade-a-Jerusalem-bain-de-sang-a-Gaza/917757.rom

 

 

Palestine – Gaza : « la force excessive » dénoncée

Ce lundi, 41 civils palestiniens ont été tués par des tirs de soldats israéliens. Plus de 500 blessés sont à déplorer et le bilan s’alourdit d’heure en heure. Ces violences surviennent alors que de nombreux Palestiniens manifestent contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem. Face à cette situation survenue 70 ans après l’exode palestinien de 1948 et année de création de l’Etat d’Israël, Médecins du Monde pousse un cri d’alerte. Et dénonce la fragilisation totale du système de santé.

Médecins du Monde « condamne l’usage excessif de la force exercée en Israël contre les civils palestiniens dans la Bande de Gaza ». Depuis le 30 mars, les civils « manifestent pour réclamer leur droit au retour ». Cette marche du retour a pris de l’ampleur suite à l’annonce de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem.

Cette colère s’exprime 70 ans après la Nakba, lorsque 750 000 Palestiniens ont fui leur territoire entre 1948 et 1949. Les 5,3 millions de Palestiniens considérés comme réfugiés demandent donc à retourner sur leurs terres, et réclament « le respect de leurs droits fondamentaux ».

Depuis le 30 mars, la violence d’Israël a provoqué la mort de 80 Palestiniens et 8 500 civils ont été blessés, rapporte MdM. « Le personnel de santé et les infrastructures médicales sont également la cible des attaques abusives israéliennes. On recense plus de 169 agents de santé blessés et 19 ambulances endommagées. »

Faire face aux pénuries de médicaments

Une situation désastreuse alors que « le système de santé à Gaza fait face aux pénuries de médicaments essentiels et n’a pas assez de moyens pour traiter l’ensemble des blessés. Ainsi, (…), sur les 148 types de médicaments nécessaires pour répondre aux victimes de traumatismes, un tiers n’est actuellement pas disponible dans la Bande de Gaza ».

L’accès aux soins et aux vivres est minimal. « Avec quelques heures d’électricité par jour, des difficultés à importer des médicaments et du matériel médical, à référer des patients vers des structures de soins adaptées, le blocus a des effets désastreux sur la santé des civils », précise le Dr Jean-François Corty, directeur des Opérations Internationales de MdM. L’association appelle à :

La cessation de l’usage excessif de la force contre les civils ;

La fin des entraves au droit à la vie, à la santé et à manifester des Palestiniens ;

L’arrêt de la colonisation à Jérusalem-Est et en Cisjordanie et la fin sans condition du blocus de la Bande de Gaza.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/14/2797495-palestine-gaza-la-force-excessive-denoncee.html

Ambassade à Jérusalem.

52 Palestiniens tués

dont 8 enfants

lors de manifestations

à Gaza

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/760b4d0c6524c62b1e72bc6e7b69431a-gaza-37-palestiniens-tues-en-marge-de-l-inauguration-de-l-ambassade-us-jerusalem.jpg?width=1260&height=712&fill=0&focuspoint=48%2C98&cropresize=1

Ouest-France, avec AFP et Reuters

Des milliers de personnes manifestent dans la bande de Gaza, le long de la frontière avec Israël, contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, ce lundi 14 mai. Jour qui marque également le 70e anniversaire de la création de l’État d’Israël. Des affrontements ont éclaté entre Palestiniens et soldats israéliens. Il y a au moins 52 morts et 900 blessés, selon le dernier bilan des services de secours locaux.

Des milliers de Palestiniens se sont rassemblés en différents points aux environs de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, ce lundi matin, peu avant l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, réalisant la promesse controversée du président Donald Trump. De petits groupes ont tenté de s’approcher au péril de leur vie de la barrière de sécurité lourdement gardée par l’armée israélienne. Des heurts ont éclaté, faisant au moins 52 morts parmi les Palestiniens et 900 blessés, dont 450 par balles réelles, selon un dernier bilan des services de secours locaux à 15 h. Parmi les blessés, figurent deux journalistes locaux, d’après le Croissant-Rouge palestinien mais aussi « huit enfants de moins de 16 ans », selon l’ambassadeur palestinien à l’ONU.

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/d045d149bd87132634335266da1fbc4b-tension-jerusalem-10-palestiniens-tues-gaza-par-des-tirs-israeliens_0.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=50%2C25&cropresize=1

Une inauguration le jour du 70e anniversaire de la création d’Israël

L’armée israélienne s’attend à ce que des dizaines de milliers de Palestiniens protestent dans la bande de Gaza sous blocus mais aussi en Cisjordanie occupée en marge de l’inauguration de la nouvelle ambassade des États-Unis, prévue dans l’après-midi. Une cérémonie qui a lieu le même jour que le 70e anniversaire de la création de l’État d’Israël. La tension sur place est aussi nourrie par le mouvement de protestation de la « Grande Marche du Retour », qui doit culminer mardi 15 mai, jour que les Palestiniens appellent la « Nakba » (la « catastrophe »), marquant l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens lors de la création d’Israël.

De son côté, le président américain Donald Trump a salué le transfert à Jérusalem de l’ambassade des États-Unis, y voyant « un grand jour pour Israël ». Le gouvernement palestinien basé en Cisjordanie occupée a, lui, accusé Israël de commettre un « horrible massacre » dans la bande de Gaza.

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/dd114c1a21f2e3823a4ab26e126df8ab-tension-jerusalem-10-palestiniens-tues-gaza-par-des-tirs-israeliens.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=49%2C25&cropresize=1

La Turquie pointe la responsabilité des États-Unis

« L’administration américaine est autant responsable qu’Israël de ce massacre », a réagi sur Twitter le porte-parole du gouvernement turc, Bekir Bozdag. « En transférant son ambassade à Jérusalem, l’administration américaine a sapé les chances d’un règlement pacifique et provoqué un incendie qui causera davantage de pertes humaines, des destructions et des catastrophes dans la région », a-t-il ajouté.

L’armée avait prévenu dimanche et lundi les Gazaouis par tracts distribués par les airs qu’ils s’exposaient en prenant part aux manifestations et qu’elle ne permettrait pas qu’on s’en prenne à la barrière de sécurité, aux soldats ou aux civils israéliens riverains du territoire palestinien.Un comité de l’ONU monte au créneau

Face à ses violences, dans une déclaration écrite, le Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale « exhorte l’État (Israël) à mettre immédiatement fin à l’usage disproportionné de la force contre les manifestants palestiniens, à s’abstenir de tout acte qui pourrait faire de nouvelles victimes et à garantir que les blessés palestiniens aient un accès rapide et sans entrave aux soins médicaux ».

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/0371682cc16cecc1a8143016020c84d1-tension-jerusalem-10-palestiniens-tues-gaza-par-des-tirs-israeliens_2.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=50%2C25&cropresize=1

Les 18 experts indépendants de ce comité, qui dépend du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme, se disent « gravement préoccupés par le fait que de nombreuses personnes décédées ou blessées ne semblaient représenter aucune menace imminente au moment où elles ont été abattues ».

Amnesty international dénonce, elle, une « violation abjecte » des droits de l’Homme.

https://www.ouest-france.fr/monde/gaza/tension-jerusalem-10-palestiniens-tues-gaza-par-des-tirs-israeliens-5758665

 

 

 

 

 

 

 

IRAK: nouvelle victoire du front anti-impérialiste !

https://www.afp.com/sites/default/files/nfs/diff-intra/francais/journal/mon/4dc2548babb738d299a61a6458e08fa48edb8b0b.jpg

 

 

IRAK :

 

vers une nouvelle victoire

des forces politiques

de la Résistance !

 

Un point sur la situation politique en Irak,

à lire sur:

 

FRONT des LAïCS

 

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2018/05/14/irak-vers-une-nouvelle-victoire-des-forces-politiques-de-la-resistance/

 

 

 

https://i0.wp.com/img.lemde.fr/2018/05/13/0/0/1632/1224/1068/0/60/0/14556ad_fd610367e5004c2d88cc6a9f8e31af40-fd610367e5004c2d88cc6a9f8e31af40-0.jpg

 

 

                                                 Raëd Fahmi, secrétaire du Parti communiste irakien, le 14 février 2018 à Bagdad (afp)

 

 

 

Voir aussi:  https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/03/27/elections-en-irak-front-uni-anti-imperialiste/

********************************************

**************************

Modifier

Lettre ouverte à Macron… (A propos d’une Saison de Kollaboration France-Israël )

 

 

https://tribunemlreypa.files.wordpress.com/2018/05/87ee2-l1000882.jpg?w=965&h=724

Le 12 Mai à Paris

Lettre ouverte à Macron…

 

(A propos d’une Saison de Kollaboration

« culturelle » France-Israël, prévue en Juin !)

 

 

Aujourd’hui, alors qu’Israël occupe la Palestine, alors que les Palestiniens commémorent les 70 ans de la Nakba – la Catastrophe – c’est-à-dire la dépossession et l’expulsion de leur terre, alors que la colonisation se poursuit, alors qu’un blocus barbare est pratiqué contre les deux millions de Gazaouis avec 3 guerres successives, alors que des Palestiniens sont emprisonnés sans jugement – dont le franco-palestinien Salah Hamouri – ainsi qu’environ 350 enfants, alors que des snipers de l’armée israélienne exécutent des civils désarmés, alors que les Palestiniens expulsés depuis 1948 attendent l’application de leur droit au retour dans le cadre de la résolution 194 de l’ONU, tous ces faits étant clairement identifiés par l’ONU et un certain nombre d’organisations internationales comme étant des crimes de guerre voir des crimes contre l’humanité,

À l’occasion du 70e anniversaire de la fondation de l’État d’Israël, une Saison de propagande Franco-Israélienne va s’ouvrir au mois de juin prochain en France. Ont été mobilisées plusieurs institutions gouvernementales Françaises et Israéliennes. Et vous, autorité Française, vous nous imposez cette opération de propagande sous forme de célébration d’un État raciste et colonial, auteur de massacres méthodiques du peuple Palestinien depuis 70 ans. Cette opération de propagande n’est qu’un aspect de l’« Israélisation » que subit la société française- en particulier, la politique du tout sécuritaire et répressif.

Nous dénonçons les manœuvres perverses tentant de culpabiliser toute conscience politique dans l’amalgame entretenu sciemment entre antisionisme et antisémitisme cherchant à disqualifier une expression politique contre les méthodes de cet État criminel pratiquant l’apartheid. Nous revendiquons le droit de nous déclarer antisionistes, en nous opposant clairement à un État colonial et raciste. C’est dans ce cadre que s’inscrit notre plein engagement dans la campagne internationale BDS.

Nous, citoyens de France, nous nous opposons avec force à cette collaboration indigne affichée dans le cadre de la saison France/Israël qui vise à rendre invisible l’injustice faite au peuple Palestinien. Et nous décrétons, l’année 2018, le Temps de la Palestine en France ! Monsieur le Président, vous déclariez le 14 février 2017 lors d’une visite en Algérie : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes ». Il est temps pour la France de reconnaître comme pour l’Algérie, que l’occupation et la colonisation en Palestine sont des crimes de guerre et de prendre des sanctions contre l’État d’Israël ! Il est temps pour la France d’arrêter toute coopération avec cet État colonial !

Monsieur le Président, vous savez que l’impunité d’Israël doit cesser et la communauté internationale doit faire droit aux revendications du peuple palestinien. Nous sommes mobilisés dans toute la France devant l’urgence à la demande du peuple palestinien d’arrêter les bras des assassins. Nous saluons et soutenons le Soumoud (Résistance) Palestinien et la marche du retour. Déterminés, nous resterons mobilisés jusqu’à la libération de la Palestine et jusqu’à ce que le peuple palestinien réalise l’intégralité de ses droits. Vive la Palestine libre et indépendante.

 

Déclaration commune des organisateurs

de la manifestation du retour 12 mai 2018

 

https://assawra.blogspot.fr/2018/05/appel-monsieur-emmanuel-macron.html

 

 

12 MAI: Tous unis contre le sionisme et l’impérialisme !!

 

 

 

https://tribunemlreypa.files.wordpress.com/2018/05/fe3a5-a6.png?w=915&h=372

 

 

LYON 15 heures

 

 

PLACE BELLECOUR

 

 

La « Coordination des associations Palestiniennes à Paris » vous invite à adopter et relayer cet appel à manifester le samedi 12 mai 2018 partout en France. A Paris, comme partout en province, manifestons notre soutien à la « Marche du Retour » et au « Soumoud » du peuple Palestinien.

 

 

Opposons nous aux crimes sionistes en Palestine!

 

Défendons la population de Gaza, la Syrie et l’Iran contre les provocations et agressions de l’impérialisme US et son agent sur la région, l’entité sioniste.

La responsabilité du sionisme et de l’impérialisme dans les horribles crimes de la bande de Gaza comme dans l’armement des bandes intégristes qui détruisent la Syrie et préparent la destruction de l’Iran est apparue dans toutes sa cruauté lors des massacres cruels et impunis qui durent depuis plusieurs semaines, et cela devant l’indifférence de la presse et des gouvernements européens complices, dont le gouvernement Macron en France. La situation que l’on vit dans cette région est le résultat d’un gouvernement US qui, dans la suite de sa politique pratiquée depuis des longues années cherche à détruire et diviser tous les pays et les peuples qui opposent la moindre résistance à sa politique de domination mondiale.

A cette politique criminelle qui est fortement encouragée et influencée par les lobbies sionistes implantés dans la presse et les centres politiques des impérialismes occidentaux, et qui convient aux intérêts économiques de l’impérialisme US, répond la destruction d’un nombre croissant de pays, entrainant la mort et la désolation des populations, comme c’est le cas en Syrie et en Libye. Les derniers événements montrent même aux aveugles que l’impérialisme ne s’arrêtera pas là, qu’il continuera sa politique de destruction de la Syrie, (après la Libye et l’Irak et d’autres pays) trouvant dans l’entité sioniste l’appui complémentaire pour provoquer l’Iran et l’entrainer dans une guerre aux conséquences terribles pour la région et pour la paix mondiale.

La situation affreuse de la prison à ciel ouvert de Gaza est le destin que préparent ces bandits au reste de la population mondiale qui n’est pas disposé à s’incliner devant le diktat des nouveaux nazis. Car, comme les nazis, ils déchirent les traités, provoquent des guerres, humilient les nations, menacent de mort et de destruction tous ceux qui ne plient pas l’échine, sans se soucier le moins du monde de l’opinion publique mondiale. Les impérialistes d’aujourd’hui finiront écrasés comme les nazis, mais ce ne sera encore possible que par la lutte des travailleurs du monde entier et de toutes les personnes éprises de justice et d’un monde meilleur. Les peuples, les travailleurs comprennent que devant un tel danger, devant une telle politique criminelle il   ne leur reste plus que la lutte la plus déterminée contre l’ennemi principal de l’humanité en ce moment: l’impérialisme US et son instrument privilégié sur la région du Moyen-Orient, l’entité sioniste. A cela on peut ajouter les diverses milices et les gouvernements complices qui ont participé à l’agression contre la Syrie et affirment eux-même vouloir continuer.

Ce n’est que de l’unité des travailleurs et des peuples opprimés et attaqués, massacrés, que   peut venir la seule solution véritable à la question de la région, travailleurs arabes et israéliens anti-sionistes tous ensemble. Tout autre alternative fait le jeu de l’impérialisme, et le sert, en réalité, comme le font ceux qui trompés, dévoyés, se prêtent sous tous les prétextes aux plans globaux de l’impérialisme.

Unissons-nous contre l’impérialisme, contre ses plans criminels, défendons sans concessions tous les peuples agressés (ce qui ne signifie nullement que nous approuvons tout ce que font leurs leaders du moment) et luttons pour en finir avec un système d’exploitation capitaliste qui amène toute l’humanité à la guerre et aux crimes devant lesquels probablement dans peu de temps, les crimes nazis feront pâle figure.

Tribune Marxiste-Léniniste      https://tribunemlreypa.wordpress.com/

.

.

.

Texte au format tract pour le 12 Mai,

ÉGALEMENT  DISPONIBLE EN PDF IMPRIMABLE:

TRACT PALESTINE____12 MAI 2018

Tous unis contre le sionisme

 

et l’impérialisme !!

 

PALESTINE VAINCRA !!