MINSK: un pas vers la Liberté!

par tribunemlreypa


 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжж

жжжжжжжжжж

жжжжжжжжж

жжжжжжжжжж

12 Février 2015

12 FEV fr VF

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

BALCON_GF_titre

Pourquoi les accords « Minsk 1 »

ne pouvaient pas tenir…

Les conditions de retrait réciproques des forces armées ne mettaient pas les populations civiles des agglomérations de Donetsk et Lougansk hors de portée de l’artillerie des fascistes, ni d’une offensive éclair sur les villes désarmées.

Alors pourquoi les avoir signés?

Les dirigeants indépendantistes issus des rangs de la résistance victorieuse parlaient alors au nom de leurs forces combattantes insurrectionnelles, n’ayant pas encore été élus par le suffrage populaire sur un programme politique précis. Ils se sont trouvés contraints de signer contre leur volonté, ce qu’ils n’ont jamais caché, et  même clairement expliqué, depuis qu’ils ont été élus sur un programme de reconquête de l’intégrité territoriale de l’ensemble de la Nouvelle-Russie, c’est à dire de la totalité des Oblasts de Donetsk et Lougansk.
La Russie, de son côté, espérait encore obtenir un aménagement des « sanctions économiques » en vue de continuer à vendre ses matières première à un prix qui lui permettrait de reprendre son développement économique et de mieux soutenir l’économie des Républiques Populaires.

 

C’est la rapacité des impérialistes US qui ont poussé les fascistes de Kiev à reprendre le combat dès qu’ils ont cru avoir « refait leurs forces », alors qu’ils n’avaient jamais relâché la pression sur les populations civiles, rendant effectivement les accords « Minsk 1 » inapplicables!

 

En parallèle, les manœuvres financières et économiques US aboutissant à l’effondrement des cours du pétrole et du gaz ruinaient les débouchés de l’économie russe et l’acculaient, en fait, à plus de résistance ou à la capitulation totale, notamment sous la pression populaire…

 

Cette attitude haineuse et méprisante de la part d’Obama, Kerry et consorts a au contraire galvanisé l’esprit d’unité, de solidarité et de résistance des peuples slaves et mis cette stratégie honteuse en échec!

 

 En échec à la fois sur le plan politique, militaire, face à la résistance des peuples ,  et même sur le plan économique, qui commençait à se retourner contre leurs « alliés », et surtout vassaux, de l’UE, ils ont du céder au désir de ceux-ci d’en revenir à la table des négociations…!

 

En quoi « Minsk 2 » est-il un progrès?

__Grâce à la nouvelle résistance victorieuse des Forces Armées Novorussiennes la négociation a permis de pousser le retrait des forces fascistes et de son artillerie hors de portée des zones urbaines que les Républiques Populaires avaient commencé à reconstruire malgré les agressions incessantes, et qui devaient donc cesser durablement!

__La négociation a également permis d’obtenir à la fois un desserrement de l’étau économique que les impérialistes US et UE tentaient d’imposer à la Russie, et de celui que leurs alliés fascistes Kiev imposaient aux Républiques Populaires.

__Enfin, les accords prévoient un étalement dans l’année des mesures que Kiev est supposé prendre pour sauvegarder sa souveraineté tout en respectant les droits légitimes des peuples du Donbass.

      C’est évidemment ce point qui sera l’enjeu des prochaines luttes politiques stratégiques. C’est sur ce point, notamment avec de nouvelles élections, que l’on verra qui respecte vraiment la volonté des peuples!

 

De « Minsk 1 » à « Minsk 2 »,
Quelles leçons peut-on en tirer?

 

Les mauvaises conditions négociées à Minsk 1, alors que la résistance populaire était déjà victorieuse, tiennent à la fois à ce que la situation politique était encore insuffisamment stabilisée dans les Républiques Populaires et aux hésitations de la Russie face à la pression économique impérialiste.

Le résultat de ce flou politique et de ces concessions inutiles a clairement été une rapacité accrue de la part des impérialistes US et UE, ainsi qu’une agressivité exacerbée de la part de leurs séides fascistes de Kiev.

C’est la violence meurtrière qu’ils ont pu ainsi développer qui est à l’origine du quasi doublement du bilan des pertes en vies humaines, des blessés et des destructions massives des six derniers mois.

 

C’est la cohésion politique de la résistance populaire , s’exprimant notamment lors de l’élection des présidents indépendantistes Zakhartchenko et Plotnitskii, qui a permis les nouveaux reculs du fascisme et de l’impérialisme.
Ces reculs du fascisme et de l’impérialisme sont une étape bienvenue, utile et nécessaire dans le processus de libération totale des Républiques Populaires. Les négociations utiles ne sont jamais un renoncement au droit fondamental et inaliénable des peuples à disposer d’eux-même!

La leçon à en tirer est clairement qu’il n’y a rien à gagner à céder ne serait-ce que d’un pouce au fascisme et à l’impérialisme!

C’est une leçon qui concerne manifestement déjà tous les peuples d’Europe, qui commencent à exprimer leur refus de soumission aux diktats de crise de l’impérialisme UE et aux volontés guerrières de son suzerain US!

Continuons à exprimer notre solidarité et notre soutien aux revendications légitimes du peuple du Donbass, en exigeant de notre gouvernement , comme de l’UE et des USA:

 

__La reconnaissance des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk, ainsi que de leur droit à s’unir dans le projet d’un état de Nouvelle-Russie (Novorossia)

__La reconnaissance de leur intégrité territoriale sur l’ensemble des Oblasts de Donetsk et Lougansk.

__L’évacuation sans préalable et sans conditions de ces territoires par les troupes fascistes de Kiev.

__La reconnaissance par le gouvernement de Kiev et l’ensemble des instances internationales.

PÉTITION EN COURS:

http://soutiendonbass.altervista.org/soutenir.php

 *******

12 FEVRIERжжжжжжжжжжжжж

жжжжж

Minsk 1, 2, …3, …

жжжжжжжжжжжжж

Libération Totale ! ! 

 жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

111714_2302_17.pngCarteokDon

 жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Que contient le complexe de mesures adopté le 12 février par les dirigeants français, allemand, ukrainien et russe pour le respect des accords de Minsk  ?

 

http://www.lecourrierderussie.com/2015/02/les-treize-travaux-des-accords-de-minsk/

 

_1_Cessez-le-feu immédiat et universel dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk et respect strict de ce cessez-le-feu à compter du 15 février 2015 à minuit (heure ukrainienne).


_2_Retrait de tous les armements lourds par les deux côtés, à des distances égales, afin de créer des zones de sécurité : d’une largeur de 50 km minimum d’écartement pour les systèmes d’artillerie d’un calibre de 100 mm et plus, d’une largeur de 70 km pour les lance-roquettes multiples, et d’une largeur de 140 km pour les lance-roquettes Tornado-S, Ouragan, Smertch et les systèmes de missiles tactiques Totchka (Totchka U) :


– pour les troupes armées ukrainiennes : depuis la ligne de démarcation de fait ;


– pour les formations armées des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk : depuis la ligne de démarcation établie par le mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014.


Le retrait des armements lourds énumérés plus haut ne doit pas commencer plus tard que le lendemain du cessez-le-feu, et être achevé dans une période de 14 jours.


Ce processus sera assisté par l’OSCE avec le soutien du Groupe de contact tripartite.


_3_L’OSCE assurera une surveillance et un contrôle efficace du régime de cessez-le-feu et du retrait des armements lourds dès le premier jour du retrait, en y employant toutes les ressources techniques nécessaires, notamment des satellites, des drones, des systèmes de radiolocalisation, etc..


_4_Le lendemain du retrait, entamer le dialogue sur les modalités de conduite d’élections locales, conformément à la législation ukrainienne et à la loi ukrainienne « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », et également sur le régime futur de ces régions, sur la base de la loi ukrainienne.


Sans tarder, pas plus tard que 30 jours à compter de la date de signature de ce document, adopter un décret de la Rada suprême d’Ukraine mentionnant le territoire sur lequel s’étend le régime particulier, conformément à la loi ukrainienne « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », sur la base de la ligne fixée dans le mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014.


_5_Garantir la grâce et l’amnistie, par le biais de l’adoption et de la mise en vigueur d’une loi interdisant la poursuite et la condamnation des personnes en lien avec les événements ayant eu lieu dans les régions ukrainiennes actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk.


_6_Garantir la libération et l’échange de tous les otages et personnes illégalement détenues sur la base du principe « tous contre tous ». Ce processus devra être achevé au plus tard cinq jours après le retrait.

 

_7_Garantir l’accès sécurisé, la fourniture, la conservation et la distribution d’aide humanitaire aux nécessiteux sur la base d’un mécanisme international.


_8_Détermination des modalités du rétablissement total des liens socio-économiques, notamment les versements sociaux, comme le paiement des retraites et les autres versements (encaissements et recettes, paiement en temps voulu de toutes les factures communales, rétablissement de l’imposition dans le cadre du champ juridique de l’Ukraine).


À cette fin, l’Ukraine rétablira la gestion en segment de son système bancaire dans les régions touchées par le conflit, et il sera peut-être crée un mécanisme international pour faciliter ces versements.

 

_9_Rétablissement d’un contrôle total du gouvernement ukrainien sur la frontière étatique dans toute la zone de conflit, qui doit commencer le lendemain des élections locales et s’achever après la fin du règlement politique universel (élections locales dans des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk sur la base de la loi ukrainienne et réforme constitutionnelle) d’ici la fin de l’année 2015, sous condition de l’exécution du point 11 – par des consultations et en accord avec les représentants des régions particulières de et de Lougansk dans le cadre du Groupe de contact tripartite.


_10_Évacuation depuis le territoire de l’Ukraine de toutes les formations armées et de la technique militaire étrangères, ainsi que des mercenaires, sous la surveillance de l’OSCE. Désarmement de tous les groupes illégaux.


_11_Conduite d’une réforme constitutionnelle en Ukraine, avec entrée en vigueur d’ici fin 2015 de la nouvelle constitution, qui servira d’élément clé de la décentralisation (avec prise en compte des particularités des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk, acceptée par les représentants de ces régions), et également adoption d’une législation permanente sur le statut spécial des régions particulières de Donetsk et de Lougansk, avant la fin de l’année 2015.

 

_12_Sur la base de la loi ukrainienne « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », les questions concernant les élections locales seront débattues avec les représentants des régions particulières de Donetsk et de Lougansk dans le cadre du Groupe de contact tripartite. Les élections seront conduites dans le respect des standards de l’OSCE correspondants et sous la surveillance du BIDDH de l’OSCE.


_13_Intensifier l’activité de Groupe de contact tripartite, notamment par le biais de la création de groupes de travail pour l’exécution des aspects correspondants des accords de Minsk. Ces groupes reflèteront la composition du Groupe de contact tripartite.

 

Ces mesures, conformément à la loi « Sur le régime temporaire d’autogestion locale dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk », incluent ceci :

 

– Les personnes liées aux événements ayant eu lieu dans les régions de Donetsk et de Lougansk ne seront ni condamnées, ni poursuivies, ni discriminées ;


– droit à l’autodétermination linguistique ;


– participation des organes d’autogestion locale à la désignation des responsables des organes du Parquet et des juges dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

 

– possibilité pour les organes centraux du pouvoir exécutif de conclure avec les organes d’autogestion locale correspondants des accords relatifs au développement économique, social et culturel des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

 

– l’État assurera le soutien du développement socio-économique les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;

 

– contribution des organes centraux du pouvoir à la collaboration transfrontalière des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk avec les régions de la Fédération de Russie;

 

– création de détachements de milice populaire selon les décisions des conseils locaux, dans le but de maintenir l’ordre public dans les zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk ;


– les mandats des députés des conseils locaux et des responsables élus lors des élections anticipées fixées par la Rada suprême d’Ukraine par cette loi ne peuvent être suspendus avant terme.

 

Ce document a été signé par les membres du Groupe de contact tripartite :

 

L’ambassadeur Heidi Tagliavini

 

Le deuxième président d’Ukraine L.D. Koutchma

 

L’ambassadeur de Fédération de Russie en Ukraine M. I. Zoubarov

 

A.V. Zakhartchenko

 

I.V. Plotnitski

 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

MINSK 2жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Publicités