Alerte 2 (…des suites positives) !!

par tribunemlreypa

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

 

жжжжж

жжжж

 

Alerte (Suites…)!

жжжжж

жжжж

Suite au démontage critique de la manipulation néofasciste autour d’une manifestation de solidarité humanitaire le 21 Février dernier à Paris, il s’en est suivi une polémique jusque dans les rangs se réclamant de la gauche antifasciste, à propos d’une autre initiative prise par le mouvement parisien « Essence du temps », se réclamant, lui, de son éponyme russe:

жжжж

« Суть времени ».

жжжж

http://ussr-2.ru/index.php/sut-vremeni

жжжжж

Bien que cette polémique n’ai pas connu un aboutissement suffisant pour recréer une unité réelle, il nous a semblé, à Solydairinfo, par rapport aux point incontournable que nous avions soulevé,

жжжжж

https://solydairinfo.wordpress.com/2015/02/18/alerte_savoir_ou_on_met_les_pieds/

 

que le malentendu essentiel avait été levé, malheureusement trop tard pour que nous puissions relayer cet appel comme une alternative valable à la manifestation manipulée.
C’est pourquoi nous relayons aujourd’hui la dénonciation de l’imposture, telle que vue par l' »Essence du temps » à Paris.


Et bien que notre analyse de la situation et des perspectives politiques au Donbass diffère sensiblement, il nous parait juste de relayer également, à la suite, le compte rendu de leurs interventions, aussi bien à cette occasion, qu’ à celle de fin Novembre 2014.
Cela est fait dans un esprit d’unité antifasciste et de solidarité anti-impérialiste, dont la nécessité est plus que jamais urgente, et devrait faire passer au second plan les querelles sectaires et sans objet réel.

Ce qui n’exclut pas un franc débat sur les questions de fond, susceptibles de faire avancer la cause sans rompre le front!

 

 

Alerte

à l’imposture!

 

L’association Novopole https://www.facebook.com/novopole.org déclare
être le représentant officiels de l’état indépendant de Novorossia
en France http://novorossia.vision/fr/ , ainsi que le représentant officiel
des républiques populaires de Donbass.
 

 


 
Les nouveaux titulaires de ce statut sont Svetlana Kissileva, présidente de Novopole, André Chanclu et Alain Benajam.

Selon eux.
Mais ces assertions nous paraissent être,le moins qu’on puisse dire, sujettes à caution.
Tout d’abord, parce que l’Etat de «Novorossia» simplement n’existe pas.
Les arguments de Novopole qu’ils ont avancé suite à notre requête sont suivants :

1. DNR et LNR n’existent pas non plus, car ils ne sont pas reconnus par les institutions internationales.

2. L’Etat de Novorossia a été proclamé par la signature d’un document en date du 24 juin
par les représentants de DNR et LNR.

En examinant ces deux points nous objectons que :

1. Les documents officiels internationaux, par exemple le traité de Minsk, évoquent DNR et LNR;
mais jamais un Etat nommé « Novorossia ».
De même, la Russie, dans l’usage diplomatique récent, ne parle nulle part d’un pays portant ce nom.

2. Le document évoqué, datant du 24 juin 2014, a été signé par l’ex-premier ministre de DNR Alexandre Borodaï et le représentant de LNR Alexeï Kariakine,
mais il n’a débouché sur aucun résultat politique.
Voici, à ce sujet, quelques citations d’Alexandre Borodaï :
«Pour le moment, « Novorossia », n’est qu’une idée.
A ce jour Novorossia n’existe pas.
Par conséquent, on ne peut ni la trahir, ni la diviser, ni l’abandonner.
Novorossia ne possède aucun organe de gouvernement ;
seul un parlement existe, avec le statut d’une assemblée, mais aucun rassemblement n’a eu lieu.
Novorossia n’est associée à aucune notion de territoire.
Il existe seulement deux républiques populaires :
celles de Donetsk et celle de Lougansk.»
http://svpressa.ru/politic/article/
106563/?rss=1

«Je suis conscient qu’à Moscou, plusieurs personnes déclarent être les représentants de l’Etat de Novorossia.
Honnêtement, ce sont des imposteurs.
Il s’agit de véritables usurpateurs.
Les institutions gouvernementales de Novorossia n’existent pas…
C’est du grand n’importe quoi !»
http://www.youtube.com/watch?v=xDtAhA9GRQ0
(à partir de la 4e minute).

Il nous semble donc que Novopole et Novorossia Today essaient d’usurper un droit qui ne leur appartient pas.
Cela pourrait tenir d’un roman d’aventures…
Si ce n’était qu’une imposture semblable peut désorienter les gens qui soutiennent de tout leur cœur la cause du Donbass, de même qu’elle peut propager une vision partiale ou déformée
des idées au nom desquelles les résistants donnent leurs vies.
Pour terminer, voici les sources
officielles
de DNR et de LNR :
http://dnr-online.ru/
Site du Conseil des Ministres de Soviets
de la République Populaire de Donetsk.
http://lug-info.com/
Centre d’information de Lougansk.

 

 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

 

 

 

Les initiatives

de l' »Essence du temps »

à Paris.

L’Action antifasciste communiste à Paris s’est bien passée!

жжжжжж

Notre action antifasciste à la Fontaine de Innocents a été un succès.Merci aux camarades qui ont tenu des heures malgré le temps pluvieux et les rafales de vent qui ont fait flotter admirablement les drapeaux rouges.

жжжжжжжжж

action5a
жжжжжж

Unissons-nous contre le fascisme !

жжжжжжжж
Discours prononcé par Héléna Bernard, EdT-France
жжжжжжж
жжжжж

L’Ukraine est le premier pays européen depuis 70 ans où le capitalisme mondial a à nouveau implanté un régime ouvertement fasciste. Ecrasé par l’armée soviétique, la bête blessée a rampé dans son antre. Les anciens des SS ont été récupérées par les élites américaines et ont largement contribué au travail des services spéciaux, à celui des sciences sociales, de la psychologie, de la psychiatrie… Il ont également pris part à la création du réseau permettant de contrôler l’Europe.
Aujourd’hui, ces anciens structures travaillent main dans la main avec les fascistes modernes. Les temps ont changé et les idéologues ont adopté un discours moins explicite et plus « respectable ». Cependant, au fond leurs intentions restent les mêmes : en prenant appui sur la xénophobie, le racisme et autres tendances radicales instaurer un monde de l’inégalité totale.
 
Le 3 juin 2014 s’est tenue une conférence à Vienne organisée par un oligarque russe Konstantin Malofeev, liée à American Enterprise Institute, et les clans de Bush, Ford et Chainy, ainsi qu’à la société Franklin Templeton Investments. Parmi les invités étaient des représentants des courants nationalistes et traditionalistes russes (par exemple philosophe Alexandre Dougine), français (G.R.E.C.E. avec Alain de Benoît), dirigeants d’extrême droite européens, des représentants de familles aristocratiques. Le journal « La Repubblica » a écrit à ce propos que nous sommes face à la naissance d’un nouvel International Noir de l’Ancien continent.
 
Le grand capital et l’impérialisme mondial ne perdent pas leur temps et essayent d’organiser les forces fascistes et fascisantes à l’échelle planétaire. Aujourd’hui, à la différence du milieu du XXe siècle, il n’existe pas de Russie forte de son idéologie communiste. L’International est détruit, les parties communistes européens sont pratiquement inopérants. Les conditions pour s’opposer au fascisme renaissant sont donc pour nous beaucoup plus difficiles. C’est pourquoi, il est urgent que les mouvements antifascistes de l’Europe se rassemblent pour former une nouvelle Internationale antifasciste.
 
Nous lançons cet l’appel à toutes les forces antifascistes, à tous qui tiennent au développement humain et à la fraternité de s’allier pour être prêts à affronter la tempête qui arrive. Au nom de l’avenir de l’Humanité, au nom de l’avenir de nos enfants, au nom de nos aïeuls qui ont sacrifié leurs vies pour combattre le fascisme, unissons nos efforts ! Le fascisme ne passera pas !
жжжжжжж
жжжжжжжжж
жжжжжжжжж
жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж
жжжжжжж
жжжжжж
  ж

 Pour la fraternité et le développement humain

ЖЖЖЖЖЖЖЖ
жжжжжжжжжжж
Discours prononcé par Marina Scheifel, EdT-France
жжжжжж
жжжжж
Aujourd’hui la guerre à Donbass n’est pas un conflit régional, c’est le point focal d’une grande lutte antifasciste, dont en fin de compte dépend l’avenir du monde.
Le fascisme est lié non seulement à l’idée de la supériorité et de la domination selon le principe ethnique, culturel ou religieux. Sa portée est plus universelle et aujourd’hui c’est bien plus évident qu’au temps de la Seconde guerre Mondiale.
Le fascisme, tout en visant l’instauration de l’inégalité absolue, s’attaque à l’humain chez l’Homme. Pour continuer son sombre festin, l’impérialisme a, semble-t-il, aujourd’hui besoin de déshumaniser l’Homme, de le réduire à un état de bête.
Oui, il y a l’oppression et la violence économiques et physiques. Mais il y a également la destruction de la culture, de l’éducation, de la connaissance, la falsification de l’histoire, l’anéantissement de tout ce qui peut donner le sens profond à la vie.

L’idée de la fin de l’Histoire mise à l’ordre du jour dans les années 80 n’a pas été oubliée. Faute d’avoir marché « en douceur », elle est maintenant passée au stade de l’application forcée.

Mettre fin à l’Histoire revient à mettre fin au développement. Non pas simplement au développement industriel ou technologique (la classe dominante en a et en aura encore besoin), mais au développement humain qui sera totalement et définitivement détaché du développement technique, dans un enfer terrestre dont le projet est couvé par le capitalisme dégénérescent.
Nous sommes confrontés à un défi sans précédent. Mais comme nos ancêtres nous devons lui faire face avec courage, intelligence et solidarité. Nous devons lui opposer notre propre projet, véritablement humaniste, qui permettra d’envoyer l’impérialisme fasciste à la poubelle de l’Histoire et construire un avenir où l’homme sera à l’homme un frère et non un loup.
жжжжжжжж
жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

action1           P1040399
ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ
ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ
жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж
 
жжжжжжж
жжжжжж
ACTION ANTIFASCISTE Paris,
place Joachim du Bellay 29 novembre 2014
жжжжжж
жжжжжж
29-1

Discours prononcé par Héléna Bernard, membre du mouvement « Essence du temps »
 
Je voudrais commencer par une citation de Georgi Dimitrov, d’après qui le fascisme est une « dictature terroriste ouverte de la frange la plus réactionnaire de la bourgeoisie impérialiste-monopoliste. »

L’Europe n’a pas remarqué la nature nazie du coup d’Etat en Ukraine. Elle lui a fourni, au contraire, tout son soutien. Et ceci est loin d’être un hasard. L’attitude des dirigeants des « pays développés » signifie que les élites occidentales ont un but dissimulé. A première vue, on dirait que ce but est simplement de lâcher des bandes entraînées de fascistes sur la Russie. Mais il y a plus. En réalité, c’est une préparation pour l’instauration de régimes fascistes dans les pays d’Occident même – de régimes qui permettront aux transnationales de poursuivre leur existence sinistre à l’époque d’une profonde crise systémique. Ce n’est pas la première fois dans l’Histoire qu’ils tentent de mettre en œuvre un pareil instrument.

Durant toute la période de 70 ans depuis la grande victoire sur l’Allemagne nazie, la notion de fascisme a été délibérément faussée et vidée de son vrai contenu. Les philosophes et les politologues occidentaux ont introduit le concept de totalitarisme qui brouillait entièrement le problème. Ils ont crée un faux cadre conceptuel qui permettait de mettre sur un même plan le communisme et le fascisme, ce qui, à son tour, atteignait deux objectifs à la fois : diffamer le communisme et disculper le fascisme.

Cette ambiguïté a déjà pris racine dans la culture occidentale. Et c’est certainement pour cette raison que, malgré l’évidence de l’expansion du fascisme en Ukraine, les forces qui devraient se lever ensemble pour le combattre ‒ les forces de gauche ‒ ne sont toujours pas assez unies et efficaces.
A cela s’ajoute la dissimulation éhontée de la vérité par les autorités occidentales officielles. Malgré le fait que nous avons vu des images quasiment en direct de chambres de torture sur Maïdan, de gens brûlés vifs à Odessa, de bombardements de quartiers civiles au Sud-Est de l’Ukraine, on entend toujours dire : « Il n’y a pas de fascisme. Où l’ont-ils vu ? »

Dans quoi consiste donc cette idéologie à laquelle le monde capitaliste recourt si systématiquement ?
En-dessous de la croûte des idées nationalistes, anti-sémites, anti-russes ou autres anti-, se trouve l’idée de l’inégalité fondamentale des Hommes, de la division des Hommes et de l’Humanité en maîtres et esclaves. Cette division peut s’appuyer sur un élitisme racial, national, social ou autre. C’est pourquoi il n’y a au fond pas de contradiction entre le néolibéralisme et le fascisme. Tous les deux partagent la même conception de l’Homme.

D’après eux, l’Homme est faible et impuissant, totalement incapable à surmonter sa nature animale. Donc, la majorité des hommes ne sont qu’un troupeau de moutons et doivent rester ainsi, sans espoir d’accéder au sens de leur existence et à l’intégrité de leur être.
appelait le royaume de la liberté. Le communisme, pour nous, n’est autre chose que l’éveil et la libération des forces créatrices suprêmes dans chaque être humain, l’éveil dans chaque être humain d’un Mozart (au sens symbolique), qui est constamment tué par le capitalisme.

La séparation définitive entre l’Homme et son essence existentielle profonde – voilà le but du fascisme. Il en résulte une société infernale, habitée par des sous-hommes, capables de parler et de raisonner mais incapables d’avoir une moindre représentation du sens et de la destination de leur vie.
Le sens de l’existence humaine, voilà la question qui marque une différence fondamentale entre les idées du fascisme et du communisme. Le fascisme aspire à la déshumanisation extrême et définitive de l’homme. Il nie le progrès, il nie le développement humain. Tandis que le communisme vise précisément le développement et le progrès humains en mettant en avant des valeurs humanistes.

Au début du XXe siècle, le communisme a donné à l’Humanité un but immense. Il lui a donné une vision intègre du monde ; il a misé sur la vérité et l’authenticité profondes inhérents à notre être.

L’effondrement du projet soviétique s’est également soldé par l’effondrement de ce socle de la foi en l’Homme, en sa destination élevée, en son avenir meilleur, en ses grands idéaux. Et une fois ceci accompli, le fascisme n’a pas tardé de re-émerger. Berthold Brecht nous a prévenu : « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. » Et voilà que la bête est devant nous.

Ce n’est pas par hasard que les libéraux et les nazis, tous les deux, haïssent férocement l’Union Soviétique. Ce qu’ils haïssent c’est précisément sa nature humaniste et antifasciste.

« Les déshumanisateurs » perpètrent un génocide de Russes et d’Ukrainiens chez qui les codes culturels soviétiques ne sont pas encore effacés. Ils veulent en découdre définitivement avec cette mémoire.

Les personnes qui se sont levées pour combattre cette horreur ne se divisent pas selon leurs nationalités. Les miliciens de l’autodéfense du Donbass disent que parmi eux sont des représentants de tout le peuple soviétique. Il y a également des volontaires venus de France, d’Allemagne, d’Espagne, du Royaume Uni, de Serbie. Ainsi, on voit se former au Donbass des brigades internationales du XXIe siècle. Mais du côté de l’ennemi, il y a également une participation internationale, ce qui prouve que la cause dépasse de loin des enjeux idéologiques locaux.

Actuellement, comme dans les année 1930 ce qui est à l’ordre du jour c’est la question de l’avenir de l’Humanité. Et il appartiendra à nous de la résoudre. C’est pourquoi nous clamons : le fascisme ne passera pas ! No pasarán !

жжжжжжж
Héléna Bernard, Célestin Komov
Essence du Temps
жжжжжж

Publicités