Chantage patronal : CÉKIKIKOMMANDAKI ??

par tribunemlreypa

 

  REPRIS DU BLOG TML:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/04/19/

chantage-patronal-cekikikommandaki/

.

.

.

Chantage patronal:

ils n’en ont jamais assez !

CÉKIKIKOMMANDAKI ??

CEKIKIKOMMANDE

  TEL QUEL, CET ARTICLE DU JOURNAL « LES ÉCHOS », QUI FAIT LE POINT SUR CE CHANTAGE PATRONAL A LA FOIS PARTICULIÈREMENT ODIEUX ET PARTICULIÈREMENT    RÉVÉLATEUR DE LA DOMINATION ACTUELLE DU CAPITAL SUR LA POLITIQUE « DÉMOCRATIQUE » DE L’ÉTAT PS… :

Loi Travail : le Medef menace de suspendre la négociation Unedic
Les Echos | Le 19/04 à 09:54, mis à jour à 11:10


Si le projet de loi Travail n’est pas de nouveau modifié à l’Assemblée nationale, Pierre Gattaz demandera « la suspension des négociations d’assurance-chômage ».


Le Medef lance un ultimatum au gouvernement. Son président Pierre Gattaz a menacé ce mardi matin de « demander la suspension des négociations d’assurance-chômage », si « rien ne bouge » d’ici à la fin de l’examen du projet de loi Travail à l’Assemblée nationale mi-mai.
La nouvelle version de la loi El Khomri a fortement déçu le Medef et rendu furieuse la CGPME . « J’attends du gouvernement que ce texte soit profondément modifié pour en retrouver l’ambition initiale de créer de l’emploi dans notre pays», a insisté Pierre Gattaz lors de sa conférence de presse mensuelle. Et d’ajouter : « Nous ne soutiendrons pas un texte qui ne mène à rien. »
«  Je veux dire ici solennellement et mettre en garde le gouvernement et les parlementaires : l’échec de la loi El Khomri signera plus que l’échec d’un nouveau projet de loi inabouti, nous en tirerons les conséquences qui s’imposeront sur l’ensemble du champ du dialogue social », a-t-il encore insisté.
La décision de poser cet ultimatum a été adoptée par le conseil exécutif du Medef réuni lundi soir, a encore précisé le leader patronal.


« Point de rupture »
« Il n’est plus question aujourd’hui de continuer à faire semblant, à négocier dans une logique absurde de donnant-donnant, qui n’a mené depuis 30 ans qu’à plus de complexité, de rigidité et de coût pour les entreprises, et plus de chômage durablement élevé pour les concitoyens », a encore estimé Pierre Gattaz. « Nous avons atteint aujourd’hui notre point de rupture », a-t-il assuré.
Le patron des patrons réclame le retrait du compte personnel d’activité (CPA), de la surtaxation obligatoire des CDD et du mandatement pour les petites entreprises sans représentation du personnel, qui devront négocier avec des salariés mandatés par un syndicat.


Les députés de la commission des Affaires sociales ont terminé le 8 avril l’examen du projet de loi El Khomri. L’examen du texte en séance débute le 3 mai et pourrait durer jusqu’au 12 mai. Le président du Medef a prévenu qu’un conseil exécutif du Medef aurait lieu le lundi 9 mai.


Les partenaires sociaux ont engagé mi-février des négociations tendues sur la refonte des règles de l’Unedic, en proie à un déficit record. Ils doivent aboutir d’ici au 30 juin 2016, date d’expiration de l’actuelle convention Unedic, s’ils ne veulent pas que l’Etat reprenne en main le régime. Mais pour l’instant la négociation peine à démarrer. C’est cette négociation que le Medef menace de suspendre s’il n’obtient pas satisfaction sur le projet de loi Travail.

Source:
http://www.lesechos.fr/economie-france/social/021852281828-loi-travail-le-medef-lance-un-ultimatum-au-gouvernement-1214872.php

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités