51ème Congrès CGT : du rififi à Marseille … Putschisme « de gauche » ou Résistance Prolétarienne ?

.

.

.

 

Du rififi à Marseille !!

 

https://i1.wp.com/www.cgt.fr/local/cache-vignettes/L188xH200/arton43184-1168d.jpg

.

Contre la bureaucratie kollabo…

.

Contre l’État  PS

.

au service du capital…

.

Putschisme « de gauche »,

.

ou Résistance Prolétarienne

.

unitaire à la base ?

.

.

TEL QUEL, EN PRÉAMBULE,

LE DERNIER COMMUNIQUÉ DE LA CGT GOODYEAR,

A LA SUITE DE SON EXCLUSION QUASIMENT « MANU MILITARI »

DE LA TRIBUNE DU 51ème CONGRES DE LA CGT…

.

.

.

 

 

 « cgt-goodyear-nord

Par CGT le mardi 19 avril 2016, 18:26
Alors qu’elle n’a pas été gênée d’ouvrir le 51ème congrès de la CGT en présence d’une délégation du PS, d’une délégation de la CFDT et surtout de Thierry Lepaon, la direction Confédérale a empêché les Goodyear d’intervenir au congrès avant les votes, nous avions fait la demande depuis plusieurs jours .


Pour Martinez et son équipe confédérale c’est « Lepaon oui, Wamen non ». En outre, nous avons appris par des congressistes que la confédération avait musclé le service d’ordre pour nous dissuader de nous présenter aux portes du congrès et de proposer aux délégués de nous laisser entrer, ce sont des méthodes d’un autre temps.


Qui veut donner le spectacle d’une CGT divisée ? Qui a intérêt à se démarquer des Goodyear ? Aux congressistes devant lesquels nous aurions souhaité intervenir aujourd’hui (et non pas jeudi après les votes au cours d’une séance « détente ») nous leur adressons nos salutations fraternelles.


Le fait qu’on nous prive de congrès, ne doit pas les empêcher de renforcer l’orientation de lutte de notre syndicat en commençant par l’organisation d’une manifestation énorme de rassemblement à Paris de tous pour imposer le retrait de la loi travail.


Les Goodyear n’ont pas pu intervenir au congrès mais nous savons que des milliers de camarades nous soutiennent et seront à nos côtés très prochainement dans la rue et aussi dans toutes les interventions à venir pour que notre syndicat redevienne celui qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être !!!!
La CGT GOODYEAR »

*****************

A la suite nous reproduisons une lettre dans laquelle les Goodyear annonçaient leur intention de s’y exprimer et où ils faisaient quasiment appel aux congressistes « de base » pour un soutien lors de cette intervention. Leur légitimité revendiquée reposait, dans cette circonstance, sur une convergence des résistances de divers syndicats menacés et attaqués, comme eux, par la répression patronale soutenue par le pouvoir de l’Etat PS et sa justice de classe, au service du capital !!

Comme nous l’avions analysé dans notre précédent point sur la situation actuelle des luttes sociales en France, https://solydairinfo.wordpress.com/2016/04/10/9-mars-9-avril-1-mois-de-lutte-ce-nest-quun-debut-continuons-le-combat/ , ils espéraient ainsi faire pression sur le congrès pour obtenir davantage de soutien à leur lutte, et également catalyser une initiative « nationale » de la confédération pour faire du 28 Avril une journée décisive dans l’évolution du rapport de forces contre la loi El Khomri.

Malheureusement, ils semblent avoir échoué sur les deux plans … L’aspect « putschiste » de leur démarche a permis au Kollabo en chef, Martinez, de se payer le luxe de se démarquer de leur  lutte, comme il l’avait déjà fait par rapport à l’affiche « Républicaine de gauche » qui défendait, en fait, le rôle de la police d’État capitaliste PS, pourvu qu’elle soit « modérée » … dans la répression! Visiblement, pour Martinez et consorts, il n’y a pas vraiment lieu de mettre ne serait-ce qu’un « frein républicain » à la répression. La « République » de Martinez c’est l’Etat PS avec tout ce qu’il a de répressif au service du capital, point barre. « Négocier » quelques petits aménagements formels, voilà ce qu’il propose, en fait, comme « soulagement » à la misère des travailleurs précarisés et des chômeurs jetés à la rue, et qui voudraient pourtant ne pas y passer leurs nuits, contrairement à la bobocratie « démocratique » des « Nuits debout »… (avec la « protection républicaine » de l’Etat PS et de sa police de classe…?)

Cet épisode « croquignolesque » a le mérite de mettre en lumière les orientations profondément réformistes et collaborationnistes de classe que Martinez entend renouveler à la CGT, en dépit de l’éviction toute formelle du vilain coucou Lepaon, qui a retrouvé un autre perchoir bien alimenté par la bureaucratie d’Etat PS ( http://blog.cgt-goodyear-nord.com/post/2016/04/15/un-poste-cr%C3%A9e-par-le-gouvernement-pour-l-ancien-Secretaire-national-de-la-CGT ). La « lutte des classes », version Martinez, cela ressemble plutôt, comme le soulignaient déjà les camarades de la CGT Goodyear, dès le 24 Mars (http://blog.cgt-goodyear-nord.com/post/2016/03/24/Position-de-la-CGT-GOODYEAR-sur-l-attitude-de-l-UD-et-UL-Amiens-ville-…. ), à la lutte des PLACES … dans l’administration bureaucratique de l’Etat PS … Si le torchon semble « brûler » de ce côté aussi, c’est uniquement sur le partage des miettes que Gattaz et sa bande d’affamés du fric voudront bien leur laisser sous la table des « négociations », où leur reptation servile les amenés depuis longtemps déjà!

Dans ces conditions, il est malheureusement à craindre que la journée du 28 Avril soit difficilement « unitaire » contre la loi El Khomri, et qu’une baisse de mobilisation facilite les reptations de la bureaucratie syndicale vers une capitulation déguisée en « négociations fructueuses » … 

Dans ce contexte, l’intervention « nationale » des Goodyear dans la manifestation parisienne aura du mal à se faire davantage remarquer que lors de leur tentative du 31 Mars, qui est restée quasiment sans écho médiatique, et suite à leur éviction de la tribune du congrès, elle risque fort de passer, au mieux, pour un « baroud d’honneur »…!

Alors que le besoin d’unité prolétarienne à la base est plus que jamais nécessaire et ressenti comme tel dans les quartiers populaires et les zones industrielles gravement touchées par le chômage et la précarisation. La force de l’État PS et du patronat pour imposer cette loi inique, qu’elle qu’en soit la forme finale, repose sur le fait qu’ils ont réussi à museler toute velléité de révolte de ce côté en cristallisant la « contestation » dans les centre-ville où la petite bourgeoisie utopiste et idéaliste se contente de « refaire le monde » en paroles et en « culture bio », loin du béton des cités et de la base populaire et prolétarienne nécessaire à l’aboutissement des luttes sociales.

La « courgette bio » plus efficace que la matraque, voilà la nouvelle stratégie « démocratique » du pouvoir PS en déroute… Un remake social-démocrate de la « révolution culturelle », qui, tout comme l’original, ne peut que se terminer par un sauvetage, et même un renforcement du pouvoir de la bureaucratie au service du capital et de l’impérialisme!

Alors que l’idée initiale des Comités Goodyear, en débordant la bureaucratie syndicale par la base, reste une alternative prolétarienne possible de résistance unitaire de longue durée, à condition de se tourner à nouveau et en priorité vers cette base des quartiers ouvriers et populaires, des zones industrielles, en s’appuyant dessus de façon unitaire large, et non en espérant entrainer d’abord une fraction « majoritaire » de l’appareil syndical contrôlé par la bureaucratie réformiste.

C’est en ce sens que la journée du 28 Avril peut être décisive, et surtout dans la façon de la préparer. S’il en est encore temps, et pour qu’elle ne soit pas non plus, à l’échelle nationale, un simple « baroud d’honneur »!

Luniterre

.

.

******************

L’APPEL DE LA CGT-GOODYEAR AUX CONGRESSISTES:

 

« Chers camarades,
vous trouverez ci-après le communiqué que nous avons diffusé sur notre souhait de prendre la parole au 51e congrès de la CGT :


Nous parlerons au Congrès


Depuis une semaine le texte de contribution de la CGT Goodyear au 51e Congrès de la CGT est diffusé partout dans le syndicat. Il a déjà recueilli des milliers de signatures de militants et de responsables de la CGT venant de toutes les fédérations, de toutes les unions départementales, de centaines d’unions locales et de syndicats d’entreprise en France (pour consulter le texte et les signataires électroniques http://www.retraitloitravail.com/confede).


Ensemble les signataires veulent une nouvelle orientation et d’abord que notre congrès à Marseille décide d’organiser à Paris une manifestation d’une ampleur sans précédent pour imposer le retrait de la loi El-Kohmri.


Il est de la responsabilité historique de la CGT de :


fixer la date d’une manifestation nationale de rassemblement à Paris de préparer matériellement la convergence de tous celles et ceux qui souhaitent former ensemble un cortège de plus d’1 million de personnes capables d’imposer le retrait de la loi travail


A ce jour, la direction confédérale ne souhaite pas que nous puissions intervenir en séance plénière avant les votes du Congrès. Est-il vraiment indispensable d’ajouter inutilement de la discorde entre nous, alors que nous assistons au spectacle honteux du reclassement de Thierry Lepaon par Francois Hollande ? Une récompense pour service rendu ? Le même François Hollande qui par ailleurs demande à ses procureurs de nous jeter en prison.


De toutes les façons, il n’est pas imaginable que les délégués ne puissent pas nous entendre avant de voter le texte d’orientation de notre syndicat.


Si nous voulons témoigner devant le Congrès de notre condamnation à des peines de prison ferme et dénoncer la criminalisation de l’action syndicale qui accompagne le projet de démolition du code du travail, c’est pour que les délégués puissent en tenir compte dans les textes qu’ils vont adopter !


Tous les congressistes savent que la répression qui s’abat sur ceux qui résistent dans les entreprises et au delà doit être au centre des débats à Marseille, au centre de la riposte que proposera le 51e congrès.


Nous avons donc décidé de venir prendre la parole devant les délégués à Marseille avant le vote sur l’orientation.


Si aucune date ne nous est proposé nous informons d’ors et déjà nos camarades que nous serons présents au congrès le mardi 19 avril à 15h, pour prendre la parole, accompagnés d’autres militants également poursuivis parce qu’ils ont lutté et défendu leurs droits.


C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des délégués à nous soutenir pour que nous puissions parler devant eux.


La CGT Goodyear »

**********************

 

TITRE 9 AVRIL

EKP TML

 

 

 

 

 

9 MARS ELEPH

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЬЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s