Une nouvelle action pour Ana Belén Montés

.

.

.

.

 

Une nouvelle

action

pour

Ana Belén Montés

.

.

.

.

 

ABM VLR

 

Une nouvelle action pour Ana Belén Montés


Bonjour à vous,
Vous connaissez maintenant à peu près tous l’histoire d’Ana Belén Montés (*) emprisonnée depuis maintenant 15 ans dans des conditions d’isolement inhumaines dans la prison texane de Carswell. (cf pièce jointe). Rappelons qu’Obama a jugé utile en janvier 2016 de demander un audit des conditions d’incarcération aux Etats-unis, estimant que l’usage de l’isolement y était «excessif » et constituait un « affront à notre humanité commune ». Suite à ce rapport, certes quelques dispositions ont été prises, mais aucune relativement à tous ces prisonniers dont ana Belén Montés fait partie.


Nous participons de ceux qui estiment qu’il convient de tout faire pour sortir Ana du bannissement par sa mise aux oubliettes, et de l’enfer bien réel dans lequel elle se trouve. Des petites améliorations ont été obtenues par rapport à ses conditions initiales de détention, mais celles-ci restent d’une dureté extrême. Elle bénéficie maintenant à peu près des mêmes droits que les prisonniers des prisons de haute sécurité, abstraction faite de son isolement qui reste absolu. Les autres détenues de ce Centre Hospitalier Carcéral souffrent essentiellement de troubles mentaux, pourtant Ana n’en présente aucun, sauf à considérer que son positionnement et ses agissements qui ont motivés sa condamnation, en constituent un.


Elle a écrit le 5 mai dernier ce mot dont voici la traduction :
« Je suis convaincue que le gouvernement nord américain veut annihiler tous mes sens : que je cesse d’écouter, de sentir, de parler, d’entendre de voir et de penser. Il n’y parviendra pas. Comme tout être humain au cours de ma vie j’ai eu mes moments de rupture, mais j’ai assez d’intelligence pour me ressaisir et assumer l’autocontrôle de mes actes. Survivre est un défi. D’autres y sont parvenus. J’y arriverai aussi. »


Il s’agit d’aider Ana à tenir le coup dans le cadre d’un mouvement mondial en faveur de la paix, plus que jamais à construire, reconstruire et renforcer [Charte de 1945 de l’ONU, à commencer par son préambule et ses articles 1 et 2]. C’est à notre avis, dans les conditions présentes, tout bonnement vital pour la survie de l’humanité.


Les précédentes actions que nous avons menées en liaison avec d’autres amis d’Ana dans le monde lui ont donné un regain de courage. Nous ne l’abandonnerons pas.

Comme pour le premier anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba, nous vous demandons d’envoyer le premier juin un petit mot au président Obama pour lui demander la libération d’Ana. Deux lignes suffisent, vous l’envoyez à l’adresse :

info@mail.whitehouse.gov


Pour que nous puissions mesurer l’impact de cette action, ce serait bien de mettre en CCI kakine.roussie@orange.fr. De notre côté, nous allons envoyer la lettre jointe ci-dessous par mail et aussi par courrier postal.


Œuvrons à aider Ana à survivre et travaillons à sa libération en perspective du Pays Monde.
D’autre part, le 16 mai comme probablement plusieurs d’entre vous, nous recevions un courriel de la Maison Blanche nous demandant de proposer une femme d’exception des Etats-Unis pour le sommet des femmes qui aura lieu le 14 juin. Nous avons de suite pensé à Ana Belén Montés, et ne disposions que de quelques heures pour envoyer la proposition. Nous nous sommes inspirés d’une idée de josé Gayoso qui avait comparé Ana à Antigone, et chacun de notre côté avons proposé la candidature d’Ana en envoyant des textes très proches. Nous vous mettons en pièce jointe celui de Maurice le plus complet de nos deux textes. Qui mieux que cette étasunienne de nationalité portoricaine née en Allemagne, pour représenter bien au-delà des Etats-Unis,


___tant les Amériques, soit l’intégralité de ses peuples, au travers de sa sympathie à l’égard de celui de la Cuba, [ce qui a motivé sa précipitation aux oubliettes],


___que le « Pays Monde » auquel, tel qu’elle-même l’a proclamé à ses juges, elle aspire ?


Jacqueline Roussie et Maurice Lecomte.

.

.

.

*****************************************

Monsieur le Président Obama                               

__________________________________________Le premier juin 2016.


The White House
1600 Pennsylvania Avenue N.W.
Washington DC 20500- USA


Monsieur le Président,


A quelques mois de votre fin de mandat nous vous sollicitons à nouveau pour la libération d’Ana Belén Montés.


Comme bien des héros tels José Marti [Votre hommage du 21 mars 2016 à La Havane]
ou Nelson Mandela (votre discours du 10 décembre 2013 à Johannesburg) qui ont connu l’exil ou la prison, et à qui l’histoire a donné raison, Ana Belén Montés a anticipé sur les futures relations entre les Etats-Unis et Cuba. Elle n’a pas espionné au profit de Cuba dans le but de nuire au peuple des Etats-Unis, mais bien pour protéger le peuple cubain d’attaques agressives fomentées par votre pays.


Le 22 mars 2016 vous avez déclaré lors de votre venue à La Havane, Monsieur le Président:
« Je suis venu ici pour enterrer les dernières séquelles de la Guerre froide dans les Amériques. Je suis ici venu ici pour tendre la main de l’amitié au peUple cubain”.
Vos paroles vont dans le sens de celles prononcées quatorze ans plus tôt par Ana Belén Montés dans son plaidoyer lors du procès :
« (…) Votre honneur, je suis devant vous aujourd’hui pour une activité à laquelle je me suis livrée parce que j’ai obéi à ma conscience plutôt qu’à la loi. Je crois que la politique de notre gouvernement vis-à-vis de Cuba est cruelle et injuste, profondément agressive, et je me suis sentie moralement dans l’obligation d’aider l’île à se défendre contre nos efforts de lui imposer nos valeurs et notre système politique. Nous avons fait preuve d’intolérance et de mépris à l’égard de Cuba depuis plus de 40 ans. Nous n’avons jamais respecté le droit
pour Cuba de choisir sa propre voie vers ses propres idéaux d’égalité et de justice. (…)
Mon plus grand désir est de voir des relations amicales s’établir entre les Etats-Unis et Cuba. J’espère que mon cas contribuera d’une certaine manière à encourager notre gouvernement à abandonner sa politique hostile envers Cuba et à collaborer avec la Havane dans un esprit de tolérance, de respect mutuel, de compréhension. (…) »


Monsieur le Président, en libérant Ana Belén Montés vous seriez en harmonie avec votre déclaration de La Havane, et vous prouveriez comme vous l’avez fait en libérant les Cinq en décembre 2014 la sincérité de votre attachement à de nouvelles relations avec Cuba.
Recevez, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments humanistes les plus sincères.


Jacqueline Roussie______________ Maurice Lecomte
64360 Monein (France) 13007 Marseille (France)

 

*********************************************

Song for Ana Belen Montes

.

.

« The White House » <reply-ff2b17797160-15_HTML-1287133-6229366-
1998@mail.whitehouse.gov>


Vous nous sollicitez ce 16 mai 2016 pour vous présenter une femme d’exception pour le sommet des femmes qui aura lieu le 14 juin prochain.
Une telle femme croupit dans une prison texane depuis déjà 15 ans bientôt, elle a pour nom Ana Belén Montés.


Ana Belén Montés est de la trempe de l’Antigone de Sophocle
qui, bravant l’interdiction émise par le roi de Thèbes d’accomplir les rites funéraires pour son frère Polynice, va à la mort parce qu’elle nourrit l’intime conviction qu’en s’opposant à la loi d’un état elle sert un droit humain inaliénable et l’intérêt supérieur de cet état.
Comme bien des héros qui ont été bannis et à qui l’histoire a donné raison, Ana Belén Montés a anticipé sur les futures relations entre les Etats-Unis et Cuba, futures relations amorcées par la récente reconnaissance de ce que cette Île était un État tout comme les États-Unis en sont un. Voici donc fait le pas minime obligé.
Emprisonnée depuis quinze ans pour “espionnage au profit de Cuba”, elle n’a pas agi dans le but de nuire au peuple des États-Unis, mais bien pour protéger le peuple cubain d’attaques agressives fomentées par les États-Unis.


Le 22 mars 2016 le Président Obama déclaré lors de sa venue à La Havane:
« Je suis venu ici pour enterrer les dernières séquelles de la Guerre froide dans les Amériques. Je suis ici venu ici pour tendre la main de l’amitié au peuple cubain”.
Ces paroles vont dans le sens de celles prononcées quatorze ans plus tôt par Ana Belén Montés dans son plaidoyer lors du procès :

« (…) Votre honneur, je suis devant vous aujourd’hui pour une activité à laquelle je me suis livrée parce que j’ai obéi à ma conscience plutôt qu’à la loi. Je crois que la politique de notre gouvernement vis-à-vis de Cuba est cruelle et injuste, profondément agressive, et je me suis sentie moralement dans l’obligation d’aider l’île à se défendre contre nos efforts de lui imposer nos valeurs et notre système politique. Nous avons fait preuve d’intolérance et de mépris à l’égard de Cuba depuis plus de 40 ans. Nous n’avons jamais respecté le droit
pour Cuba de choisir sa propre voie vers ses propres idéaux d’égalité et de justice. (…)
Mon plus grand désir est de voir des relations amicales s’établir entre les Etats-Unis et Cuba. J’espère que mon cas contribuera d’une certaine manière à encourager notre gouvernement à abandonner sa politique hostile envers Cuba et à collaborer avec la Havane dans un esprit de tolérance, de respect mutuel, de compréhension. (…) »


Antigone atteste de son engagement en allant à la mort. Ana Belén Montes atteste du sien en assumant courageusement et au long terme l’isolement lui étant imposé, cet « affront à notre humanité commune » selon les propres mots du Président Obama
pour commanditer le rapport sur l’isolement jugé par lui-même « excessif » dans le système carcéral étasunien. Mais ce rapport n’a hélas rien changé notamment pour Ana Belén Montes, car il est nombre d’autres prisonniers en situation plus ou moins
similaire et internationalement connus et reconnus.
Ana Belén Montés étasunienne d’origine portoricaine est une citoyenne du Monde qui mérite d’être à la place d’honneur au sommet des femmes.
Elle est présentement le symbole même des Amériques. La libérer et lui rendre cet hommage attesteraient
du réel engagement des États-Unis à l’égard de la Cuba. Ce serait en outre lui rendre justice en reconnaissance du Pays Monde auquel elle aspire.

.

.

****************************

.

(*https://solydairinfo.wordpress.com/2016/01/17/

ana-belen-montes-un-exemple-de-resistance/

.

.

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/01/26/

une-petition-pour-ana-belen-montes/

.

.

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/02/06/

autour-dana-belen-montes-la-solidarite-et-le-combat-anti-imperialiste-continuent/

.

.

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/03/11/

mouvement-de-masse-et-resistance-globale-les-cas-lamrani-et-belen-montes/

.

.

.

Rovics VFJ Song for Ana

.

.

 

.

.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s