Ana Bélen Montés: Agir encore pour sa libération…

par tribunemlreypa

.

.

.

.

.

.

.

.

.

ANA BELEN MONTES

.

.

.

.

Toujours dans les geôles

.

.

de l’impérialisme US,

.

.

malgré les accords de paix avec Cuba

.

.

.

.

Agir encore

.

.

.

pour sa libération…!

.

.

.

nouvelles-dana

.

.

.

.

.

Chers tous,

Nous vous présentons ci-dessous, une lettre que le groupe « Cuba X Ana Belén Montes » compte envoyer à Obama au moins une fois par mois jusqu’à la fin de sa présidence. Par conséquent, nous lui écrivons au travers d’une demande solidaire. Nous faisons campagne pour la libération humanitaire d’Ana Belén Montes, qui a passé 15 ans en prison pour avoir transmis des informations des États-Unis à Cuba, ce qui a évité au moins deux guerres pendant les administrations de Bill Clinton et de W. Bush. Elle vient en plus, d’être opérée de nodules dans un sein et bien qu’elle soit apparemment hors de danger, les conditions de détention dans lesquelles elle est maintenue (une prison de femmes souffrant de troubles mentaux) ne sont pas des meilleures. Pour toutes ces raisons, nous aimerions savoir si vous souhaiteriez ajouter votre signature à celles déjà affichées afin que vous apparaissiez dans le prochain envoi que nous ferons. Si vous acceptez d’intégrer votre signature, envoyer votre nom, e-mail, présentation et pays, à l’e-mail cincoheroes@tesla.cujae.edu.cu.

 

Jacqueline Roussie et Maurice Lecomte 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

.

Voici la lettre :

.

.

La Havane, Cuba.
 

M. Barack Hussein Obama,

Président des États-Unis d’Amérique.


Tout d’abord, nos respects.
 
Nous avons connaissance du fait que plusieurs personnes vous ont écrit sur ce sujet, mais chaque jour la situation devient plus compliquée et nous ressentons la nécessité d’insister à nouveau auprès de vous
. Nous savons les pressions que vous avez reçues et recevez pour avoir osé rétablir des relations avec Cuba. Vous avez personnellement décidé de faire des pas importants, fait marquant dans la Communauté internationale et dans nos deux pays, et dont les bons cubains se souviendront. 
Vous savez qu’entre les Etats-Unis d’Amérique et Cuba il existe autant de grandes différences que de similitudes. Avec des racines anciennes et profondes depuis leurs origines propres en tant que nations.


Il y a des causes réelles qui continuent à sauter aux yeux et par lesquelles chaque pays a toujours essayé de connaitre les plans de l’autre pour un problème élémentaire de sécurité. 


Incontestablement l’un des faits les plus indélébiles de votre gestion dans l’administration américaine aura été de rétablir des relations avec Cuba, la visiter et partager avec son peuple en pleine fonction de votre mandat. Pour certains, avec l’intention de l’annexer au drapeau étoilé; pour d’autres, comme un geste élémentaire de voisinage logique. Sous quelque angle qu’on le regarde, c’est un acte de courage, nous dirions en outre de cohérence politique. 
 
Lors de cette visite, vous avez exprimé publiquement deux concepts fondamentaux: que nous [Cuba] n’est pas une menace pour la sécurité nationale des États-Unis et que [les deux pays] peuvent assumer un voisinage cohérent, concerté et participatif dans de nombreux aspects communs, et coexister avec des désaccords, en renforçant le dégel que les deux peuples, sans aucun doute, souhaitent et applaudissent.
 
Ana Belén Montes, ex-agent de la DIA, ayant pensé et agi selon sa conscience sans chantage, ni compensation économique ou implications pour la sécurité nationale des États-Unis, emprisonnée depuis 15 ans, a dit dans un fragment de son plaidoyer de défense :
 
 »Mon plus grand souhait serait de voir l’émergence d’une relation amicale entre les Etats-Unis et Cuba. J’espère que mon cas, d’une certaine manière, encouragera notre gouvernement à abandonner son hostilité envers Cuba et à travailler de concert avec La Havane, imprégné d’un esprit de tolérance, de respect mutuel et de compréhension. « 
 »Aujourd’hui, nous voyons plus clairement que jamais l’intolérance et la haine -par des individus ou des gouvernements-, et la seule chose qui se propage est la douleur et la souffrance. Je souhaite que les Etats-Unis élaborent avec Cuba une politique basée sur l’amour du prochain, une politique qui reconnaît que Cuba, comme toute autre nation, veut être traitée avec dignité et non pas avec mépris ».
 
Ces paroles d’Ana Belén Montes sont en grande et belle coïncidence avec celles de la fin de votre discours au Grand Théâtre de la Havane à Alicia Alonso le 22 mars dernier:
 
 »L’histoire des États-Unis et de Cuba embrasse révolution et conflit; lutte et sacrifice; rétribution et maintenant réconciliation. Il est temps de laisser le passé derrière. Il est temps que regarder ensemble vers l’avenir, un avenir d’espérance. Et ce ne sera pas facile, et il y aura des revers. Cela prendra du temps. Mais ma visite à Cuba renouvelle mon espoir et la confiance en ce que sera le peuple cubain. Nous pouvons faire ce voyage comme des amis et des voisins, et en tant que famille – ensemble. Oui, nous le pouvons. Merci beaucoup. »
 
Aujourd’hui Ana Belén, en outre confrontée au diagnostic d’un cancer du sein, a subi une mastectomie et bien que la chirurgie semble avoir été un succès, qu’il n’ait pas été trouvé de cancer dans les ganglions lymphatiques retirés et qu’elle soit déjà de retour dans l’Unité. Avec sa sensibilité, pouvez-vous imaginer le défi auquel a du faire face Ana, pour survivre à une telle situation difficile au milieu d’un environnement hostile et séparée de ceux qui l’aiment.
 
Vous êtes en fin de votre mandat et la mémoire de votre présidence portera irrémédiablement le nom de Cuba. C’est là votre moment, Monsieur le Président. C’est pourquoi nous ne doutons aucunement de vous demander, de tout cœur et modestement, de gracier Ana Belén Montes, de sorte qu’elle puisse être avec ceux qui la veulent dans les moments difficiles qui lui restent à vivre. Pour la justice que cela signifie. Vous ferez beaucoup de personnes heureuses aux États-Unis, à Cuba et au monde.
 
Nous vous prions de penser à Ana, et d’agir selon son cœur.

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

liberer-ana



Sur la survie d’Ana en détention

 

Chers tous,

 

Hier ma tante Milla (la mère d’Ana) a finalement réussi à parler avec Ana. Ana est déjà de retour dans le pénitencier où elle dit que ses codétenues prennent soin d’elle et sont gentilles avec elle. Elle est autorisée à rester au lit le temps qu’il faudra.

Deux tumeurs à l’étape 2 (sur une échelle de 4) ont été enlevées. Aucun cancer n’a été détecté dans les ganglions lymphatiques et elle n’a pas de métastase. Son chirurgien envisage un traitement hormonal plutôt qu’une chimiothérapie.

Elles se téléphoneront à nouveau demain mardi. Comme elle sera dans l’incapacité de m’écrire pendant un certain temps, Ana a demandé à sa mère de me dire que je pouvais la questionner par son intermédiaire.

Je pense que tout compte fait, ce sont de très bonnes nouvelles.

J’ai fait suivre à ma tante quelques unes des lettres que vous m’avez envoyées, ainsi que des appels à Obama pour sa libération. Ma tante m’a répondu en me remerciant, écrivant à ce sujet par courriel que c’étaient de « belles lettres ».

J’ai détaillé à ma tante la dernière initiative « 35 heures de poésie pour Ana Belén Montés et Oscar (Lopez Rivera) » devant le Tribunal Fédéral sur Chardon Street (Porto Rico ). Je lui ai dit que le nom d’Ana avait été mentionné en permanence, que son visage était sur des autocollants, des t shirts, et sur des affiches qui pouvaient être vues dans la rue. Je lui ai dit que j’avais reçu, comme si j’étais Ana, tant d’étreintes et de bons vœux de tant de gens…tant de mots d’amour… tant de gratitude envers Ana que j’en avais les larmes aux yeux. J’ai pensé à ce moment là qu’Ana devait ressentir la chaleur du peuple de Porto Rico couler dans son sang, qu’elle ne le sait pas, mais des marques d’affection pour elle m’arrivent de bien des parties du monde. Et que sûrement même ses compagnes de prison sont devenues des sortes d’anges gardien pour elle. Qu’elle se laisse aimer, car elle est aimée et choyée de bien loin et nombreux sont ceux qui espèrent pouvoir bientôt l’embrasser.

Merci à tous et à toutes pour votre soutien et vos marques d’affection envers Ana. Je suis certaine que cela la soutiendra pendant cette épreuve.

Je vous embrasse.

Miriam.

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

.

.

RAPPEL DES ARTICLES PRÉCÉDENTS,

PUBLIÉS EN SOLIDARITÉ AVEC CETTE LUTTE:

.

.

.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/01/16/ana-belen-montes-un-exemple-de-resistance/

 .

.

.

***************

 .

.

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/01/26/une-petition-pour-ana-belen-montes/

 .

.

Avec le lien vers la pétition:

.

SIGN

 http://petitions.moveon.org/sign/buried-alive

 *******************

.

.

https://solydairinfo.wordpress.com/2016/02/06/autour-dana-belen-montes-la-solidarite-et-le-combat-anti-imperialiste-continuent/

.

.

*********************

 



https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/03/11/mouvement-de-masse-et-resistance-globale-les-cas-lamrani-et-belen-montes/

*************************

 

Rovics VFJ Song for Ana

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités