GUERRE EN EUROPE : LE POINT SUR LA SITUATION EN UKRAINE ET AU DONBASS

par tribunemlreypa

.

.

.

.

.

.

GUERRE

.

EN EUROPE :

.

LE POINT

 .

SUR LA SITUATION EN UKRAINE

ET AU DONBASS

Alors que sur un autre théâtre d’opérations, en Syrie, Alep-Est est sur le point d’être totalement libérée (93 % d’Alep-Est ont déjà été repris par l’armée Syrienne), que la coalition internationale permet aux djihadistes de Daech de quitter Mossoul pendant que les ces derniers essayent une attaque de diversion sur Palmyre au milieu des gesticulations hystériques des patrons occidentaux à l’ONU, en Ukraine et dans le Donbass, la panique des autorités ukrainiennes et de leurs patrons occidentaux se fait aussi sentir.

Il faut dire que si les mensonges prennent l’ascenseur, la vérité prend les escaliers, et lorsqu’elle arrive enfin, certains se retrouvent bien embêtés.

Ainsi après la révélation de ses magouilles, schémas de corruption, et de l’utilisation réelle qui a été faite des fonds du FMI par l’Ukraine, le soit-disant président ukrainien, Piotr Porochenko, dans sa panique, a menacé de poursuites judiciaires les journaux britanniques qui publient ces révélations.

Des menaces qui n’ont pas effrayé le moins du monde ces médias qui ont décidé de poursuivre le plan prévu par le chef de toute cette gabegie : les USA. Car il ne faut pas s’y tromper ce revirement de situation n’a rien d’un miracle grâce auquel ces journalistes auraient retrouvé la vue. Porochenko encombre plus qu’il ne sert, alors on s’en débarrasse pour en prendre un qui fera mieux ce qu’on lui demande.

Les institutions comme la Cour des comptes européenne ont eu beau tenter de cacher sous le tapis la plus grosse partie des compromissions qui les éclaboussent, essayant de sauver ce qui peut l’être de leur propagande pro-ukrainienne, l’intervention de Tetiana Montian (avocate ukrainienne qui a entre autre défendu le journaliste Rouslan Kotsaba qui était là avec elle) devant le parlement européen à Bruxelles le 5 décembre a été une véritable bombe lâchée dans l’océan de mensonges de l’UE sur la situation en Ukraine depuis le Maïdan.

 

 

 

Commençant chronologiquement par le Maïdan lui-même, Montian dénonce clairement l’implication des USA dans ce coup d’état, et le chaos qui s’en est suivi. Mettant les pieds dans le plat sur la situation actuelle de l’Ukraine, elle souligne la faillite du pays (qu’elle compare à un mélange entre Haïti et la Somalie, sic), la condition déplorable des droits de l’homme, les opposants politiques emprisonnés, et le pillage opéré par les élites du pays.

Elle dénonce aussi les mensonges concernant la volonté d’annexion de l’Ukraine par la Russie, démontant ainsi toute la propagande occidentale sur l’agression russe. Si son discours semble susciter peu de réactions dans l’hémicycle, le fait même qu’il ai eu lieu et qu’il soit diffusé en ligne est déjà une première victoire pour le camp de la vérité.

Et l’un des points intéressants de son intervention est sans nul doute l’avenir qu’elle envisage pour l’Ukraine et que j’ai déjà longuement abordé dans plusieurs articles : la partition inéluctable du pays, dépecé par ses voisins.

Elle finira par poser aux commanditaires du coup d’état du Maïdan (dont certains sont à chercher en Europe) une question coup de poing : « Ceux qui ont fomenté ce coup d’état se rendaient-ils compte des conséquences que cela allait engendrer ? Ou dit autrement, était-ce délibérément malveillant ou bien est-ce de l’idiotie ordinaire ? » Pour elle, comme pour beaucoup d’analystes la réponse s’oriente plutôt vers la première option que vers la deuxième.

 

donbass_war

 

Et alors que ce genre de révélations se multiplient (comme dans le documentaire « Ukraine on fire » d’Oliver Stone), les autorités ukrainiennes en panique ont décidé de rallumer le feu de la guerre dans le Donbass histoire d’occuper les groupuscules nazis et la population sur autre chose que sur la déliquescence et le pillage de leur pays.

Alors que le mois de novembre a été le pire mois de l’année en terme de nombre de bombardements, le nombre quotidien de ces derniers ne diminue plus guère, et atteint désormais des scores que l’on peut difficilement qualifier de « cessez-le-feu ».

Ainsi hier, le commandant en second de l’armée de la République Populaire de Donetsk, Edouard Bassourine, a annoncé qu’en 24 heures, l’armée ukrainienne avait bombardé 2903 le territoire de la république, soit plus du double de la veille. Et la nuit dernière ne fut pas meilleure avec 220 obus de mortiers, d’artillerie et de chars d’assaut tirés entre 18 h et 1 h 30 du matin. Des tirs qui ont résonné lourdement dans le centre ville de Donetsk, et endommagé plusieurs habitations sur l’ensemble de la ligne de front.

bombardements-ukrainiens

Des provocations redoublées qui ont eu lieu au moment même où le régiment Azov a fait une véritable démonstration de force dans la ville de Kharkov (située dans la zone du Donbass occupé), en faisant défiler au flambeaux environ 2 000 de ses membres. Quand on voit un tel défilé et des gens nous dire que ces combattants ne sont pas des nazis mais de simples patriotes, on se demande si, à l’instar de la panique qui se répand parmi les autorités ukrainiennes et leurs commanditaires, la cécité de l’OSCE serait, elle aussi, contagieuse.

 

 

Et ceux qui pensaient que les USA se désengageaient de l’Ukraine risquent bien de devoir abandonner leurs illusions, après que ces derniers aient annoncé vouloir patrouiller en Mer Noire pendant des périodes allant jusqu’à quatre mois.

Et ce en violation totale de la Convention de Montreux qui n’autorise la présence des navires de la marine américaine que pendant 21 jours au maximum. Décidément les USA et le respect du droit international c’est toujours pas demain la veille…

En attendant, le chaos qu’ils ont semé en Ukraine se répand comme une gangrène, et devient incontrôlable, alors qu’ils jettent toujours plus d’huile sur le feu pour déclencher un conflit qu’ils appellent de leurs vœux, en croyant que cela leur évitera d’avoir un jour à payer pour leurs crimes sur le banc des accusés d’un procès de Nuremberg II.

Christelle Néant

 

 

Source:

https://dnipress.com/fr/posts/escalade-des-tensions-dans-le-donbass-et-en-ukraine-la-panique-gagne-les-faiseurs-de-chaos-alors-que-la-verite-eclate/

 

NR FLAG OK

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités