POUR LA SYRIE, une question urgente : d’où proviennent les gaz mortels ?

par tribunemlreypa

.

Urgent! – Срочно! – Urgente!

.

.

Le prétendu « retournement » de la politique de Trump arrive étrangement en même temps que la visite du chef d’État chinois, et à un moment où les USA ont besoin de moyens de pression plus forts pour rétablir le rapport de force qui tourne à leur désavantage en Syrie, soutenue concrètement par la Russie, mais aussi, même si plus discrètement, par la Chine…


On se rappellera que Trump a d’abord été élu dans l’objectif de rabaisser la puissance de la Chine et de ses alliés.


Quand on connait le machiavélisme traditionnel des USA pour monter des plans de manipulations guerrières partout à travers le monde, on comprendra également pourquoi la version russe des évènements est probablement la plus véridique.
En effet, cet article nous rappelle, entre autres, que les infos sur les raids aériens sont échangées à l’avance entre russes et américains, pour des raisons diplomatiques évidentes, et donc la possibilité que la Russie ait été piégée dans ce cas est bien réelle.

.

.

Syrie:

D’où viennent

les gaz ?

.

Former DIA Colonel:

“US strikes on Syria based on a lie”

Posted on April 7, 2017 by L

In the coming days the American people will learn that the [US]Intelligence Community knew that Syria did not drop a military chemical weapon on innocent civilians in Idlib.”

Former DIA Colonel Patrick Lang

Former DIA Colonel Patrick LANG

 

****************

*******

Patrick Lang — a former DIA Colonel — does not mince words about the US attacks on Syria. Lang claims that Donald Trump’s decision to launch cruise missile strikes on a Syrian Air Force Base was based on a lie.

Patrick Lang is truly a top expert on the Middle-East. The former DIA Colonel is highly respected for his deep knowledge and absolute honesty.

https://en.wikipedia.org/wiki/W._Patrick_Lang

Follow us on Twitter: @INTEL_TODAY

************

[NOTE: Many years ago, Lang helped me to understand a very ‘murky’ dossier regarding Libya. I trust his analysis 100%. Last week — knowing full well that ‘the shit was going to hit the fan’ — I asked him permission to reproduce his posts on my blog. Colonel Lang kindly agreed.]

******************

********

ANALYSIS by retired Col.  Patrick LANG

Donald Trump’s decision to launch cruise missile strikes on a Syrian Air Force Base was based on a lie.  In the coming days the American people will learn that the Intelligence Community knew that Syria did not drop a military chemical weapon on innocent civilians in Idlib. Here is what happened.

  1. The Russians briefed the United States on the proposed target. This is a process that started more than two months ago. There is a dedicated phone line that is being used to coordinate and deconflict (i.e., prevent US and Russian air assets from shooting at each other) the upcoming operation.

  2. The United States was fully briefed on the fact that there was a target in Idlib that the Russians believes was a weapons/explosives depot for Islamic rebels.

  3. The Syrian Air Force hit the target with conventional weapons. All involved expected to see a massive secondary explosion. That did not happen. Instead, smoke, chemical smoke, began billowing from the site. It turns out that the Islamic rebels used that site to store chemicals, not sarin, that were deadly. The chemicals included organic phosphates and chlorine and they followed the wind and killed civilians.

  4. There was a strong wind blowing that day and the cloud was driven to a nearby village and caused casualties.

  5. We know it was not sarin. How? Very simple. The so-called “first responders” handled the victims without gloves. If this had been sarin they would have died. Sarin on the skin will kill you. How do I know? I went through “Live Agent” training at Fort McClellan in Alabama.

There are members of the U.S. military who were aware this strike would occur and it was recorded. There is a film record. At least the Defense Intelligence Agency knows that this was not a chemical weapon attack. In fact, Syrian military chemical weapons were destroyed with the help of Russia.

This is Gulf of Tonkin 2. How ironic. Donald Trump correctly castigated George W. Bush for launching an unprovoked, unjustified attack on Iraq in 2003. Now we have President Donald Trump doing the same damn thing. Worse in fact. Because the intelligence community had information showing that there was no chemical weapon launched by the Syrian Air Force.

Here’s the good news. The Russians and Syrians were informed, or at least were aware, that the attack was coming. They were able to remove a large number of their assets. The base the United States hit was something of a backwater. Donald Trump gets to pretend that he is a tough guy. He is not. He is a fool.

This attack was violation of international law. Donald Trump authorized an unjustified attack on a sovereign country. What is even more disturbing is that people like Secretary of Defense Jim Mattis, CIA Director Mike Pompeo and NSA Director General McMaster went along with this charade. Front line troops know the truth. These facts will eventually come out. Donald Trump will most likely not finish his term as President. He will be impeached, I believe, once Congress is presented with irrefutable proof that he ignored and rejected intelligence that did not support the myth that Syria attacked with chemical weapons.

It should also alarm American taxpayers that we launched $100 million dollars of missiles to blow up sand and camel shit. The Russians were aware that a strike was coming. I’m hoping that they and the Syrians withdrew their forces and aircraft from the base. Whatever hope I had that Donald Trump would be a new kind of President, that hope is extinguished. He is a child and a moron. He committed an act of war without justification. But the fault is not his alone. Those who sit atop the NSC, the DOD, the CIA, the Department of State should have resigned in protest. They did not. They are complicit in a war crime.

********************************

*************

About Patrick Lang

https://en.wikipedia.org/wiki/W._Patrick_Lang

Walter Patrick “Pat” Lang, Jr. (born May 31, 1940) is a commentator on the Middle East, a retired US Army officer and private intelligence analyst, and an author. After leaving uniformed military service as a Colonel, he held high-level posts in military intelligence as a civilian. He led intelligence analysis of the Middle East and South Asia for the Defense Department and world-wide HUMINT activities in a high-level equivalent to the rank of a lieutenant general. [WIKIPEDIA]

*********************

**********

Une traduction, proposée par le camarade Viriato

Ancien colonel de la DIA nord américaine: « Les attaques américaines contre la Syrie sont fondées sur un mensonge »

Publié le 7 avril 2017 par Intel Today

« Dans les jours à venir, les Américains apprendront que la Communauté d’Intelligence [US] savait que la Syrie n’avait pas bombardé avec des armes chimiques militaires des civils innocents à Idlib. »

Patrick Lang – un ancien colonel de la DIA – ne mâche pas ses mots pour parler des attentats américains contre la Syrie. Lang affirme que la décision de Donald Trump de lancer des frappes de missiles de croisière sur une base aérienne syrienne était basée sur un mensonge.

Suivez-nous sur Twitter: @INTEL_TODAY

Patrick Lang est vraiment un expert de premier plan sur le Moyen-Orient. L’ancien colonel DIA est très respecté pour sa connaissance approfondie et son honnêteté absolue.

[NOTE: Il y a plusieurs années, Lang m’a aidé à comprendre un dossier très «obscur» concernant la Libye. Je me fie à son analyse à 100%. La semaine dernière – sachant très bien que «ça allait être le chaos» – je lui ai demandé la permission de reproduire ses articles sur mon blog. Le colonel Lang a accepté avec gentillesse.]

ANALYSE par le colonel retraité Patrick LANG

La décision de Donald Trump de lancer des missiles de croisière sur une base aérienne syrienne était basée sur un mensonge. Dans les jours à venir, le peuple américain apprendra ce que la communauté du renseignement savait. C’est-à-dire que la Syrie n’avait pas bombardé avec des armes chimiques militaires des civils innocents à Idlib.

Voici ce qui s’est passé.

Les Russes ont informé les États-Unis de l’objectif proposé. Il s’agit d’un processus qui a démarré il y a plus de deux mois. Il existe une ligne téléphonique dédiée qui est utilisée pour coordonner et « déconflictualiser » l’opération à venir (c.-à-d., empêcher les moyens aériens américains et russes de se tirer dessus entre eux).

Les États-Unis ont été pleinement informés du fait qu’il y avait une cible dans Idlib que les Russes croyaient être un dépôt d’armes / explosifs des rebelles islamiques.

La Force aérienne syrienne a frappé la cible avec des armes conventionnelles. Toutes les parties impliquées s’attendaient à voir une explosion secondaire massive. Cela n’a pas eu lieu. Au lieu de cela, de la fumée, de la fumée chimique, a commencé à échapper du site. Il s’avéra que les rebelles islamiques ont utilisé ce site pour stocker des produits chimiques, qui étaient mortels, mais pas du gaz sarin. Les produits chimiques comprenaient des phosphates organiques et du chlore et ils ont été emportés par le vent et ont tué des civils.

Il y avait un fort vent soufflant ce jour-là et le nuage a été conduit dans un village voisin et a provoqué des pertes.

Nous savons que ce n’était pas du sarin. Comment? Très simple. Les soi-disant « premiers intervenants » ont traité les victimes sans gants. Si cela avait été du sarin, ils seraient morts. Le sarin sur la peau vous tue. Comment puis-je savoir ? Je suis passé par la formation « Live Agent » à Fort McClellan, en Alabama.

Il y a des membres de l’armée américaine qui étaient conscients que cette attaque se produirait et cela a été enregistré. Il y a un film d’enregistrement. Au moins, l’Agence de renseignement de la Défense [ NDLR: la DIA ] sait que ce n’était pas une attaque d’armes chimiques. En fait, les armes chimiques militaires syriennes ont été détruites avec l’aide de la Russie.

C’est « Golf du Tonkin 2 ». Quelle ironie. Donald Trump a correctement fustigé George W. Bush pour avoir lancé une attaque injustifiée et non provoquée contre l’Irak en 2003. Maintenant, nous avons le président Donald Trump faisant la même chose. Pire encore. Car la communauté du renseignement avait des informations montrant qu’il n’y avait aucune arme chimique lancée par la Force aérienne syrienne.

Voici les bonnes nouvelles. Les Russes et les Syriens ont été informés, ou pour le moins, étaient au courant que l’attaque arrivait. Ils ont pu enlever un grand nombre de leurs actifs. La base que les États-Unis ont frappé était une coquille vide. Donald Trump prétend qu’il est un dur. Il ne l’est pas. C’est un imbécile.

Cette attaque a été une violation du droit international. Donald Trump a autorisé une attaque injustifiée contre un pays souverain. Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que des gens comme le secrétaire de la Défense, Jim Mattis, le directeur de la CIA, Mike Pompeo, et le directeur général de la NSA (National Security Agency), McMaster, ont accepté cette charade. Les troupes de première ligne connaissent la vérité. Ces faits apparaîtront à la lumière, inévitablement. Donald Trump ne terminera probablement pas son mandat de président. Il sera mis en accusation, je crois, une fois que sera présentée devant le Congrès la preuve irréfutable qu’il a ignoré et rejeté des renseignements qui ne soutenaient pas le mythe que la Syrie avait attaqué avec des armes chimiques.

Cela devrait aussi alarmer les contribuables américains car nous avons lancé 100 millions de dollars de missiles pour faire sauter du sable et des crottes de chameau. Les Russes étaient conscients qu’une attaque arrivait. J’espère qu’eux et les Syriens ont retiré leurs forces et leurs avions de la base. Quel que soit l’espoir que j’ai eu, que Donald Trump serait un nouveau type de président, cet espoir est éteint. C’est un enfant et un imbécile. Il a commis un acte de guerre sans justification. Mais sa faute n’est pas uniquement la sienne. Ceux qui siègent au sommet de la NSA, du DOD, de la CIA, du Département d’État devraient avoir démissionné en signe de protestation. Ils ne l’ont pas fait. Ils sont complices d’un crime de guerre.

À propos de Patrick Lang

https://en.wikipedia.org/wiki/W._Patrick_Lang

Walter Patrick « Pat » Lang, Jr. (né le 31 mai 1940) est un commentateur sur le Moyen-Orient, un officier de l’armée américaine à la retraite et un analyste privé du renseignement, et un auteur. Après avoir quitté le service militaire comme colonel , il a tenu les plus hauts postes en intelligence militaire en tant que civil.

***************************

************

(Source de l’article original:

https://gosint.wordpress.com/2017/04/07/former-dia-colonel-us-strikes-on-a-syria-based-on-a-lie/   )

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités