Chine

Deux articles importants récemment parus sur TML

 

Deux articles importants

 

récemment parus

 

 

 

sur   TML

 

 

 

 

Pour une approche méthodologique Marxiste-Léniniste dans l’analyse historique (nouvelle édition)

Pour lutter contre la reprise « à gauche » des ragots et calomnies anti-soviétiques courantes des médias occidentaux, bourgeois et trotskystes, avec une inclination sur leur étrange « concordance historique »!

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/18/pour-une-approche-methodologique-marxiste-leniniste-dans-lanalyse-historique-nouvelle-edition/

 

 

 

De Mao à Ma,

ou la « philosophie » chinoise

du capitalisme !!

A l’heure où certains pseudo-« marxistes » n’hésitent pas à nous présenter Jack Ma, le célèbre patron chinois du groupe financier « ALIBABA » comme un continuateur, non seulement de Mao, ce qu’il est effectivement, mais carrément de Marx et Lénine…

Une façon particulièrement révélatrice qu’ont les opportunistes et les sociaux-chauvins de « fêter » le Centenaire d’Octobre!!

.

.

Philosophie chinoise

.

La « contradiction » du maoïsme au microscope

.

Par notre camarade WH du site « Les  prolétaires de fer »

.

Une approche à a fois exhaustive et didactique…

.

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/10/de-mao-a-ma-ou-la-philosophie-chinoise-du-capitalisme/

 

 

 

*****************************************************

 

 

D’autres articles d’actu sur TML et Solydairinfo:

 

 

.

Lénine à Paris ? 100 ans après,

sur sa trace, encore vivante !!

Où quand la petite histoire rencontre la grande…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/07/lenine-a-paris-ou-quand-la-petite-histoire-rencontre-la-grande/

Et quand la grande nous interpelle encore…

(7 Novembre – Calendrier Julien)

1917-2017 Octobre est(…encore) là !!

…Et si le bolchévisme était encore une idée neuve ?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/01/1917-2017-octobre-est-la-et-si-le-bolchevisme-etait-encore-une-idee-neuve/

 

 

*****************************************************************

 

Pour nous, célébrer Octobre, ce n’est pas une proclamation de pure forme, mais une continuation du combat pour en tirer les leçons, à travers toute l’histoire de l’URSS et ses différentes périodes.

Des leçons utiles pour comprendre le monde et les luttes d’aujourd’hui…

Comme on le verra, Octobre et ses conséquences, même lointaines, sont présents dans les différents débats et polémiques…

Sur le contexte actuel des luttes sociales en France, un débat avec nos camarades de l’UC-Lyon :

(articles reclassés dans l’ordre chronologique)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/27/lutte-sociale-de-lerrance-du-maoisme-lyonnais/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/04/de-lerrance-du-maoisme-lyonnais-suite/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/07/pour-une-approche-methodologique-marxiste-leniniste-dans-lanalyse-du-revisionnisme/

Syndicalisme et politique,c’est aussi le sujet d’un autre débat, suite à la critique du « nouvel évangile révolutionnaire »

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/31/syndicalisme-etou-politique-une-seconde-critique-du-livre-levangile-de-la-philosophie-et-de-la-revolution/

Au delà de l’évolution des conditions historiques et des conditions spécifiques actuelles, le sujet est donc aussi, en résumé…

La fin des illusions !!

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/26/la-fin-des-illusions-reformistes/

La fin des illusions se passe même de mots, surtout quand ils sont censurés…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/29/macron-le-pere-noel-et-ses-amis-illusionnistes/

La fin des illusions, c’est déjà le cas depuis longtemps pour les victimes du mal logement et pour les sans abris

Avec la « trêve » du 1er Novembre, c’est parfois l’occasion d’un sursis, mais qui n’arrête pas les poursuites…

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2017/10/27c11183-efa7-44eb-8210-7153a521a8f3/640_maxnewsworldthree835736.jpg

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/02/droit-au-logement-et-capitalisme-incompatibilite-de-fait/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/02/droit-au-logement-et-capitalisme-incompatibilite-de-fait/

Enfin, calomnier et détruire l’héritage d’Octobre et de l’histoire de l’URSS, c’est le job quasi à plein temps d’un certain nombre d’ « historiens » et de plumitifs à la solde du système, mais ils sont secondés en cela par la plus grande partie de l’ « extrême-gauche », en France comme ailleurs, et jusqu’au Québec, où sévit M Bibeau, l’inénarrable chroniqueur avec lequel nous rompons à nouveau quelques lances polémiques…

En commençant par la simple présentation du premier ouvrage important de Lénine consacré à la question…

DU DROIT DES NATIONS A DISPOSER D’ELLES-MÊMES

Écrit en 1914 en réponse aux thèses de Rosa Luxemburg, un texte très polémique donc, qui n’épargne pas Trotsky non plus, et on comprend donc l’ « oubli » quasi total dans lequel il est tombé en France…

Mais M Bibeau vole au secours de son égérie « anti-léniniste »…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/04/une-bequille-de-gauche-de-lanticommunisme-et-de-lanti-sovietisme/

Et le débat continue donc…

De la IIIème Internationale à la crise actuelle du Capital…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/05/de-la-iiieme-internationale-a-la-crise-actuelle-du-capital/

************************

N’en déplaise à ce genre nouveau de Kollabos, la résistance de l’URSS contre l’impérialisme US et ses laquais fascistes a encore quelques prolongements notables à travers le monde, et jusqu’au cœur de l’Europe, en Ukraine, où le vocable « fasciste hitlérien» n’est pas une clause de style…

https://dnipress.com/site/assets/files/6931/1179509.640x0-is.jpg

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/10/28/commandite-par-les-usa-le-fascisme-en-marche-au-coeur-de-leurope/

Une autre cause abondamment calomniée, celle de la RPDC, dite « Corée du Nord », qui trouve encore le moyen de tenir tête à toutes les grandes puissances de ce monde, comme elle l’a toujours fait, depuis plus d’un demi-siècle…

Comprendre la situation diplomatique de la RPDC: anti-impérialisme ou social-chauvinisme?

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/04/comprendre-la-situation-diplomatique-de-la-rpdc-anti-imperialisme-ou-social-chauvinisme/

Mais ce que l’on sait encore moins, en occident, c’est que…

Sud, Nord, Toute la Corée veut la Paix !!

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/06/sud-nord-toute-la-coree-veut-la-paix/

************************************************

Mais toute forme de nationalisme n’est pas nécessairement une forme d’anti-impérialisme. Le chauvinisme et le social-chauvinisme sont donc les moyens par lesquels la bourgeoisie tente d’entrainer le prolétariat comme masse de manœuvre, puis éventuellement, de chair à canons, dans ses règlements de comptes internes.Puigdemont et son équipe de pieds-nickelés, fers de lance d’une UE « régionaliste », ont tenté d’entrainer le prolétariat catalan et espagnol dans leur sillage affairiste, non sans un relatif succès… Mais là aussi, le soufflet des illusions retombe !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/31/republique-catalane-premier-et-dernier-jour-bilan/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/10/16/la-question-nationale-et-la-situation-actuelle-en-espagne/

********************************************************

Pour l’opportunisme social-chauvin, peu importe le contenu de classe, c’est le nombre qui compte et toutes les coalitions les plus hétéroclites sont envisageables… Mais entre les cliques du genre, le nombre est réduit et la concurrence rude prévaut…révélant l’incohérence de cette démarche. 7Mois après leur campagne électorale, un « DIMITROV » de pacotille nous reproche encore de l’avoir démasqué !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/11/08/lutte-de-classe-ou-lutte-de-cliques-retour-sur-les-rivalites-upr-prcf/

*************************************************

 

 

 

 

Publicités

Pour le 1er MAI, un projet de tract proposé en débat par TML…

.

.

.

Pour le PREMIER MAI,

un projet de tract à débattre…

Avis, critiques et propositions d’initiatives à communiquer par voie de commentaires ou directement par e-mail à:

tml-info@laposte.net

.

.

.

________________________________________________________________________
Un Premier Mai consacré à la lutte  

contre l’impérialisme et le danger de guerre

Pendant des décennies Les USA ont fait d’excellentes affaires avec la Chine, en la laissant inonder la planète, et notamment l’Europe, de leur production, et en accaparant les principaux flux de capitaux, au détriment de tous les autres, sauf quelques grosses miettes pour la bureaucratie chinoise.

Mais ce système faisant de la Chine « l’usine du monde » est déjà arrivé à saturation. D’autre part, les chinois veulent récupérer un bout plus grand de la manne financière, et les USA ne peuvent pas le supporter, et d’autant moins dans le contexte actuel de crise.

Avec Trump, une faction des capitalistes US a tenté d’instrumentaliser la Russie contre la Chine, mais ce changement de stratégie n’a pas plus ni à la CIA, ni au complexe militaro-industriel US et une majorité anti-Trump s’est formée au sein même de l’administration US, obligeant Trump à faire volte-face pour continuer et même renforcer l’ancienne politique de confrontation aussi bien contre la Russie que contre la Chine.

C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre toutes les attaques de ces derniers mois, y compris « terroristes » en Russie, et les frappes US en Syrie, supposées en « représailles », mais sans aucune preuve réelle.

Et ce n’est pas par hasard si tout cela se produit au moment où reprennent les négociations entre la Chine et les USA, et même au moment précis, pour les frappes en Syrie, où le président chinois est chez Trump aux USA…

De même les manœuvres et les menaces de guerre nucléaire contre la Corée du Nord sont dirigées en vue de diviser davantage ce qui reste d’alliance avec la Chine et la Russie et de briser définitivement la République Démocratique Populaire de Corée, ce petit pays qui résiste depuis toujours aux USA, au cœur de l’Asie, après avoir été victime des pires bombardements « classiques » de l’histoire de l’humanité, au début des années 50.

De même, le largage sur l’Afghanistan de la plus grosse bombe de l’arsenal US, depuis Hiroshima et Nagasaki, est un symbole fort que les USA sont toujours décidés à régler leurs problèmes par la guerre, quelles qu’en soient les conséquences.

Les divers échecs subis récemment, comme en Syrie à Alep, malgré leur interventionnisme à peine dissimulé, via des mercenaires et des terroristes, directement ou indirectement manipulés, via les régimes fantoches à leur solde, se trouvent à l’origine de ces nouvelles provocations. C’est une honte que des partis qui se prétendent d’extrême-gauche et anti capitalistes embouchent les trompettes de la propagande impérialiste et accusent sans preuves la Syrie et la Corée du Nord, là où les impérialistes sont les vrais responsables des guerres.

La Syrie a choisi librement ses alliances internationales avec la Russie et l’Iran. Seuls les intervenants US, britanniques, français, israéliens et leurs mercenaires terroristes sont les agresseurs dans ce conflit.

Cette agression, ainsi que les menaces contre la République Populaire de Corée doivent cesser pour que ces peuples retrouvent enfin la paix et que la menace d’une nouvelle guerre mondiale s’éloigne. Cette menace ne sera véritablement éradiquée, toutefois, qu’avec l’impérialisme lui-même, à commencer par l’impérialisme US, principal fauteur des guerres.

En France, refuser sa domination, c’est aussi trouver une alternative à notre propre régime impérialiste, allié des USA, et qui a sa propre part de responsabilité guerrière et de massacres. Cette alternative ne peut se construire durablement que par l’unité prolétarienne et populaire dans les luttes sociales, et comme alternative au système capitaliste, qui est la base économique de l’impérialisme.

POUR UNE VOIE POLITIQUE RÉELLEMENT SOCIALISTE 

Toutes les richesses crées, en biens et services socialement utiles, sont actuellement le fruit de l’exploitation des travailleurs par une minorité. Leur fonction naturelle serait de répondre aux besoins sociaux des travailleurs et de leurs familles.

Avec la crise, le fait qu’elles soient détournées au profit de l’accumulation du capital apparait de plus en plus flagrant.

Les besoins sociaux les plus élémentaires d’une part croissante de la population ne sont plus satisfaits, alors que prolifèrent services et productions superfétatoires et de luxe, gaspillant les ressources de la planète.

Alors que dans le même temps les fauteurs de guerres préparent encore des agressions contre des pays souverains, les peuples du monde sont assez évolués pour décider par eux-même de leurs orientations politiques, et aucun n’a le droit légitime d’en décider pour les autres, et donc pas davantage l’État US, au nom d’une prétendue « démocratie », qu’ils bafouent constamment, qu’une autre nation.

Notre défense du principe élémentaire d’auto-détermination des peuples ne vaut pas soutient politique inconditionnel  aux régimes en place, ni en Syrie ni en Corée. Mais indépendamment de nos considérations critiques à leur égard il est un devoir, dans la situation actuelle, pour tous les travailleurs conscients d’un pays impérialiste, comme l’est encore la France, de soutenir les peuples en lutte contre leur ennemi principal commun et le premier fauteur de guerres, l’impérialisme US et ses complices.

Devant cette réalité des conflits actuels qui peuvent nous conduire à une Troisième Guerre Mondiale nous appelons tous les partis et organisations populaires et de travailleurs à bâtir un large mouvement de masses contre la guerre, pour la paix, pour un monde libéré de l’impérialisme et du capitalisme qui en est la base économique.

__Nous nous opposons de même à toute idée d’augmentation du budget militaire et au rétablissement du service militaire (comme l’a proposé un des candidats de la droite) car ces mesures visent à la participation des armées françaises dans la prochaine boucherie que les impérialistes préparent en sous-main.

__Nous condamnons catégoriquement les frappes états-uniennes contre un pays souverain et appelons le mouvement ouvrier et les forces démocratiques à riposter ensemble à toute escalade militaire impérialiste, non seulement au Proche-Orient, mais en Ukraine et en Extrême-Orient

__Nous dénonçons l’attitude belliciste du gouvernement actuel et des candidats qui lui emboîtent  le pas  : cette attitude est non seulement attentatoire à la paix mondiale et à l’indépendance de la Syrie, mais très dangereuse pour la sécurité et la dignité des travailleurs.

__Nous appelons les forces communistes, ouvrières, syndicales, patriotiques, progressistes et démocratiques, à  s’unir pour créer le plus vaste mouvement de masses contre la guerre et l’impérialisme, pour le socialisme prolétarien.

__Plus que jamais le refus populaire des politiques de guerre doit se retrouver au cœur des luttes sociales et leur donner une signification anticapitaliste et anti-impérialiste.

__Nous nous disons prêts à agir avec toute force sociale réellement désireuse de défendre la paix mondiale, la souveraineté des nations opprimées par l’impérialisme, prêts à agir pour la solidarité internationale des travailleurs et la coopération équitable entre Etats libres et indépendants.

TRIBUNE MARXISTE-LÉNINISTE          https://tribunemlreypa.wordpress.com/

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Quelques articles importants récemment parus sur TML…

.

.

.

.

RÉCAPITULATIF DES PRINCIPAUX ARTICLES RÉCENTS

.

Sur TRIBUNE MARXISTE-LÉNINISTE

.

.

 .

  

« …Même si l’on considère qu’une fois au pouvoir Marine Le Pen serait ramenée à des réalités pragmatiques, il n’en reste pas moins que l’on ne peut pas vraiment la considérer comme une sorte de Charlot féminin jouant pathétiquement avec un ballon France percé de toutes parts et jusqu’à son dégonflement total. » (…)

 

« C’est, typiquement, un aller simple pour une aventure de type sociale-fasciste dont nul ne connait l’issue, nécessairement désastreuse et possiblement très lointaine. Un voyage qui ne vaut nullement d’être tenté, même pour ses éventuelles « leçons de l’expérience », comme certains « gauchistes » le prétendent. Celles du passé nous suffisent plus que largement, en la matière ! »…

 

 

 

 

Catch à 4 pour l’Élysée

.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/13/catch-a-4-pour-lelysee-chronique-du-pire-et-du-moins-pire-du-pire-nouvelle-edition/

 

 *******************

 

 

 POUR LA SYRIE, une question urgente : d’où proviennent les gaz mortels ?

 

Le prétendu « retournement » de la politique de Trump arrive étrangement en même temps que la visite du chef d’État chinois, et à un moment où les USA ont besoin de moyens de pression plus forts pour rétablir le rapport de force qui tourne à leur désavantage en Syrie, soutenue concrètement par la Russie, mais aussi, même si plus discrètement, par la Chine…


On se rappellera que Trump a d’abord été élu dans l’objectif de rabaisser la puissance de la Chine et de ses alliés.


Quand on connait le machiavélisme traditionnel des USA pour monter des plans de manipulations guerrières partout à travers le monde, on comprendra également pourquoi la version russe des évènements est probablement la plus véridique.
En effet, cet article nous rappelle, entre autres, que les infos sur les raids aériens sont échangées à l’avance entre russes et américains, pour des raisons diplomatiques évidentes, et donc la possibilité que la Russie ait été piégée dans ce cas est bien réelle.

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/08/pour-la-syrie-une-question-urgente-dou-proviennent-les-gaz-mortels/

 

 

Sur le même sujet :

Poutine répond sur les gaz utilisés comme provocation par les USA

Avec le commentaire d’un lecteur apportant un complément d’info documenté sur une première menace similaire dès 2012, relatée à l’époque par le quotidien britannique Daily Mail.

 https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/12/poutine-repond-sur-les-gaz-utilises-comme-provocation-par-les-usa/

 

Voir aussi, sur TML, la première réaction au bombardement US, avec, en liens, des analyses connexes:

Acte de guerre impérialiste à grande échelle

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/07/acte-de-guerre-imperialiste-a-grande-echelle/

 

 

 

 *********************

 

La Guyane en marche …vers la liberté !!

Analysée par un militant ayant vécu en Guyane, la situation actuelle et les forces sociales en présence et en action sur le terrain…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/06/la-guyane-en-marche-vers-la-liberte/

 

**********************

 

Loi de la valeur,

Débat du « Collectif Défense »

(Suite et fin… !?)

 

 Ce débat, voulu par le groupe « Collectif Défense », dans une perspective d’unification des Marxistes-Léninistes, n’a pas réellement abouti, faute d’avoir déjà remis en lumière, pour commencer, les fondamentaux du problème. Néanmoins, quelques efforts ont été tentés dans ce sens, et cela valait donc la peine de s’y intéresser…

 

Récapitulatif des articles du débat :

 

DEBAT SUR L’ACTION DE LA LOI DE LA VALEUR
EN RÉGIME SOCIALISTE

  

 

 

Loi de la valeur : pour éclaircir le débat du Collectif Défense

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/03/30/loi-de-la-valeur-pour-eclaircir-le-debat-du-collectif-defense/

 

*****

Loi de la valeur : pour éclaircir le débat du Collectif Défense ( 2ème volet )

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/02/loi-de-la-valeur-pour-eclaircir-le-debat-du-collectif-defense-2eme-volet/

 

*****

 

Loi de la valeur, débat du Collectif Défense, un nouvel éclaircissement sur le premier volet.

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/06/loi-de-la-valeur-debat-du-collectif-defense-un-nouvel-eclaircissement-sur-le-premier-volet/

 

*****

 Loi de la valeur, débat du Collectif Défense, un nouvel éclaircissement sur le 2ème volet.

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/07/loi-de-la-valeur-debat-du-collectif-defense-un-nouvel-eclaircissement-sur-le-2eme-volet/

 

*****

 

Loi de la valeur, « Collectif Défense », FIN DU DÉBAT !?

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/08/loi-de-la-valeur-collectif-defense-fin-du-debat/

 

 

 

« Sans théorie révolutionnaire,

 

il ne peut y avoir de mouvement révolutionnaire »

 

V.I. Lénine

 

 


 

 

 

 

 

*******************

**********

 
 
 
 
 

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

POUR LA SYRIE, une question urgente : d’où proviennent les gaz mortels ?

.

Urgent! – Срочно! – Urgente!

.

.

Le prétendu « retournement » de la politique de Trump arrive étrangement en même temps que la visite du chef d’État chinois, et à un moment où les USA ont besoin de moyens de pression plus forts pour rétablir le rapport de force qui tourne à leur désavantage en Syrie, soutenue concrètement par la Russie, mais aussi, même si plus discrètement, par la Chine…


On se rappellera que Trump a d’abord été élu dans l’objectif de rabaisser la puissance de la Chine et de ses alliés.


Quand on connait le machiavélisme traditionnel des USA pour monter des plans de manipulations guerrières partout à travers le monde, on comprendra également pourquoi la version russe des évènements est probablement la plus véridique.
En effet, cet article nous rappelle, entre autres, que les infos sur les raids aériens sont échangées à l’avance entre russes et américains, pour des raisons diplomatiques évidentes, et donc la possibilité que la Russie ait été piégée dans ce cas est bien réelle.

.

.

Syrie:

D’où viennent

les gaz ?

.

Former DIA Colonel:

“US strikes on Syria based on a lie”

Posted on April 7, 2017 by L

In the coming days the American people will learn that the [US]Intelligence Community knew that Syria did not drop a military chemical weapon on innocent civilians in Idlib.”

Former DIA Colonel Patrick Lang

Former DIA Colonel Patrick LANG

 

****************

*******

Patrick Lang — a former DIA Colonel — does not mince words about the US attacks on Syria. Lang claims that Donald Trump’s decision to launch cruise missile strikes on a Syrian Air Force Base was based on a lie.

Patrick Lang is truly a top expert on the Middle-East. The former DIA Colonel is highly respected for his deep knowledge and absolute honesty.

https://en.wikipedia.org/wiki/W._Patrick_Lang

Follow us on Twitter: @INTEL_TODAY

************

[NOTE: Many years ago, Lang helped me to understand a very ‘murky’ dossier regarding Libya. I trust his analysis 100%. Last week — knowing full well that ‘the shit was going to hit the fan’ — I asked him permission to reproduce his posts on my blog. Colonel Lang kindly agreed.]

******************

********

ANALYSIS by retired Col.  Patrick LANG

Donald Trump’s decision to launch cruise missile strikes on a Syrian Air Force Base was based on a lie.  In the coming days the American people will learn that the Intelligence Community knew that Syria did not drop a military chemical weapon on innocent civilians in Idlib. Here is what happened.

  1. The Russians briefed the United States on the proposed target. This is a process that started more than two months ago. There is a dedicated phone line that is being used to coordinate and deconflict (i.e., prevent US and Russian air assets from shooting at each other) the upcoming operation.

  2. The United States was fully briefed on the fact that there was a target in Idlib that the Russians believes was a weapons/explosives depot for Islamic rebels.

  3. The Syrian Air Force hit the target with conventional weapons. All involved expected to see a massive secondary explosion. That did not happen. Instead, smoke, chemical smoke, began billowing from the site. It turns out that the Islamic rebels used that site to store chemicals, not sarin, that were deadly. The chemicals included organic phosphates and chlorine and they followed the wind and killed civilians.

  4. There was a strong wind blowing that day and the cloud was driven to a nearby village and caused casualties.

  5. We know it was not sarin. How? Very simple. The so-called “first responders” handled the victims without gloves. If this had been sarin they would have died. Sarin on the skin will kill you. How do I know? I went through “Live Agent” training at Fort McClellan in Alabama.

There are members of the U.S. military who were aware this strike would occur and it was recorded. There is a film record. At least the Defense Intelligence Agency knows that this was not a chemical weapon attack. In fact, Syrian military chemical weapons were destroyed with the help of Russia.

This is Gulf of Tonkin 2. How ironic. Donald Trump correctly castigated George W. Bush for launching an unprovoked, unjustified attack on Iraq in 2003. Now we have President Donald Trump doing the same damn thing. Worse in fact. Because the intelligence community had information showing that there was no chemical weapon launched by the Syrian Air Force.

Here’s the good news. The Russians and Syrians were informed, or at least were aware, that the attack was coming. They were able to remove a large number of their assets. The base the United States hit was something of a backwater. Donald Trump gets to pretend that he is a tough guy. He is not. He is a fool.

This attack was violation of international law. Donald Trump authorized an unjustified attack on a sovereign country. What is even more disturbing is that people like Secretary of Defense Jim Mattis, CIA Director Mike Pompeo and NSA Director General McMaster went along with this charade. Front line troops know the truth. These facts will eventually come out. Donald Trump will most likely not finish his term as President. He will be impeached, I believe, once Congress is presented with irrefutable proof that he ignored and rejected intelligence that did not support the myth that Syria attacked with chemical weapons.

It should also alarm American taxpayers that we launched $100 million dollars of missiles to blow up sand and camel shit. The Russians were aware that a strike was coming. I’m hoping that they and the Syrians withdrew their forces and aircraft from the base. Whatever hope I had that Donald Trump would be a new kind of President, that hope is extinguished. He is a child and a moron. He committed an act of war without justification. But the fault is not his alone. Those who sit atop the NSC, the DOD, the CIA, the Department of State should have resigned in protest. They did not. They are complicit in a war crime.

********************************

*************

About Patrick Lang

https://en.wikipedia.org/wiki/W._Patrick_Lang

Walter Patrick “Pat” Lang, Jr. (born May 31, 1940) is a commentator on the Middle East, a retired US Army officer and private intelligence analyst, and an author. After leaving uniformed military service as a Colonel, he held high-level posts in military intelligence as a civilian. He led intelligence analysis of the Middle East and South Asia for the Defense Department and world-wide HUMINT activities in a high-level equivalent to the rank of a lieutenant general. [WIKIPEDIA]

*********************

**********

Une traduction, proposée par le camarade Viriato

Ancien colonel de la DIA nord américaine: « Les attaques américaines contre la Syrie sont fondées sur un mensonge »

Publié le 7 avril 2017 par Intel Today

« Dans les jours à venir, les Américains apprendront que la Communauté d’Intelligence [US] savait que la Syrie n’avait pas bombardé avec des armes chimiques militaires des civils innocents à Idlib. »

Patrick Lang – un ancien colonel de la DIA – ne mâche pas ses mots pour parler des attentats américains contre la Syrie. Lang affirme que la décision de Donald Trump de lancer des frappes de missiles de croisière sur une base aérienne syrienne était basée sur un mensonge.

Suivez-nous sur Twitter: @INTEL_TODAY

Patrick Lang est vraiment un expert de premier plan sur le Moyen-Orient. L’ancien colonel DIA est très respecté pour sa connaissance approfondie et son honnêteté absolue.

[NOTE: Il y a plusieurs années, Lang m’a aidé à comprendre un dossier très «obscur» concernant la Libye. Je me fie à son analyse à 100%. La semaine dernière – sachant très bien que «ça allait être le chaos» – je lui ai demandé la permission de reproduire ses articles sur mon blog. Le colonel Lang a accepté avec gentillesse.]

ANALYSE par le colonel retraité Patrick LANG

La décision de Donald Trump de lancer des missiles de croisière sur une base aérienne syrienne était basée sur un mensonge. Dans les jours à venir, le peuple américain apprendra ce que la communauté du renseignement savait. C’est-à-dire que la Syrie n’avait pas bombardé avec des armes chimiques militaires des civils innocents à Idlib.

Voici ce qui s’est passé.

Les Russes ont informé les États-Unis de l’objectif proposé. Il s’agit d’un processus qui a démarré il y a plus de deux mois. Il existe une ligne téléphonique dédiée qui est utilisée pour coordonner et « déconflictualiser » l’opération à venir (c.-à-d., empêcher les moyens aériens américains et russes de se tirer dessus entre eux).

Les États-Unis ont été pleinement informés du fait qu’il y avait une cible dans Idlib que les Russes croyaient être un dépôt d’armes / explosifs des rebelles islamiques.

La Force aérienne syrienne a frappé la cible avec des armes conventionnelles. Toutes les parties impliquées s’attendaient à voir une explosion secondaire massive. Cela n’a pas eu lieu. Au lieu de cela, de la fumée, de la fumée chimique, a commencé à échapper du site. Il s’avéra que les rebelles islamiques ont utilisé ce site pour stocker des produits chimiques, qui étaient mortels, mais pas du gaz sarin. Les produits chimiques comprenaient des phosphates organiques et du chlore et ils ont été emportés par le vent et ont tué des civils.

Il y avait un fort vent soufflant ce jour-là et le nuage a été conduit dans un village voisin et a provoqué des pertes.

Nous savons que ce n’était pas du sarin. Comment? Très simple. Les soi-disant « premiers intervenants » ont traité les victimes sans gants. Si cela avait été du sarin, ils seraient morts. Le sarin sur la peau vous tue. Comment puis-je savoir ? Je suis passé par la formation « Live Agent » à Fort McClellan, en Alabama.

Il y a des membres de l’armée américaine qui étaient conscients que cette attaque se produirait et cela a été enregistré. Il y a un film d’enregistrement. Au moins, l’Agence de renseignement de la Défense [ NDLR: la DIA ] sait que ce n’était pas une attaque d’armes chimiques. En fait, les armes chimiques militaires syriennes ont été détruites avec l’aide de la Russie.

C’est « Golf du Tonkin 2 ». Quelle ironie. Donald Trump a correctement fustigé George W. Bush pour avoir lancé une attaque injustifiée et non provoquée contre l’Irak en 2003. Maintenant, nous avons le président Donald Trump faisant la même chose. Pire encore. Car la communauté du renseignement avait des informations montrant qu’il n’y avait aucune arme chimique lancée par la Force aérienne syrienne.

Voici les bonnes nouvelles. Les Russes et les Syriens ont été informés, ou pour le moins, étaient au courant que l’attaque arrivait. Ils ont pu enlever un grand nombre de leurs actifs. La base que les États-Unis ont frappé était une coquille vide. Donald Trump prétend qu’il est un dur. Il ne l’est pas. C’est un imbécile.

Cette attaque a été une violation du droit international. Donald Trump a autorisé une attaque injustifiée contre un pays souverain. Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que des gens comme le secrétaire de la Défense, Jim Mattis, le directeur de la CIA, Mike Pompeo, et le directeur général de la NSA (National Security Agency), McMaster, ont accepté cette charade. Les troupes de première ligne connaissent la vérité. Ces faits apparaîtront à la lumière, inévitablement. Donald Trump ne terminera probablement pas son mandat de président. Il sera mis en accusation, je crois, une fois que sera présentée devant le Congrès la preuve irréfutable qu’il a ignoré et rejeté des renseignements qui ne soutenaient pas le mythe que la Syrie avait attaqué avec des armes chimiques.

Cela devrait aussi alarmer les contribuables américains car nous avons lancé 100 millions de dollars de missiles pour faire sauter du sable et des crottes de chameau. Les Russes étaient conscients qu’une attaque arrivait. J’espère qu’eux et les Syriens ont retiré leurs forces et leurs avions de la base. Quel que soit l’espoir que j’ai eu, que Donald Trump serait un nouveau type de président, cet espoir est éteint. C’est un enfant et un imbécile. Il a commis un acte de guerre sans justification. Mais sa faute n’est pas uniquement la sienne. Ceux qui siègent au sommet de la NSA, du DOD, de la CIA, du Département d’État devraient avoir démissionné en signe de protestation. Ils ne l’ont pas fait. Ils sont complices d’un crime de guerre.

À propos de Patrick Lang

https://en.wikipedia.org/wiki/W._Patrick_Lang

Walter Patrick « Pat » Lang, Jr. (né le 31 mai 1940) est un commentateur sur le Moyen-Orient, un officier de l’armée américaine à la retraite et un analyste privé du renseignement, et un auteur. Après avoir quitté le service militaire comme colonel , il a tenu les plus hauts postes en intelligence militaire en tant que civil.

***************************

************

(Source de l’article original:

https://gosint.wordpress.com/2017/04/07/former-dia-colonel-us-strikes-on-a-syria-based-on-a-lie/   )

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

1972-2017 : USA Chine Russie, Survol au dessus d’un nid de vautours…

.

.

.

.

 .

.

 

A lire sur le blog    TML:

 

 

 

titre-vlr-3

charognards-vf

 

.

.

En quoi Trump est-il réellement un président « novateur » pour les USA ? Est-il cet espèce d’anar de droite, « anti-système », qu’il promettait d’être pour rendre les USA « great again », selon sa formule… ?

Jusqu’à un certain point, on ne peut pas dire qu’il ait renié ses promesses… Son rapprochement avec la Russie semble se traduire dans les faits, et même au delà de ce qui est « acceptable », selon l’ »establishment » et selon une bonne partie des autorités US, même dans son propre camp…

Son attitude critique vis à vis de la Chine a déjà également déclenché des remous diplomatiques dépassant largement les bornes du jeu de rapport de forces habituel, depuis plusieurs décennies, entre ces deux économies fortement interdépendantes…

Pour le reste, pour ce qui est d’une attitude « anti-système » dans la préparation de son gouvernement, en dehors du fait qu’il opère depuis sa tour « privée », mais précisément un symbole du capitalisme le plus agressif, c’est exactement tout le contraire… La très prochaine administration US sera entièrement gérée par des éléments clefs des plus grands lobbys financiers et militaires, d’une manière encore plus ouvertement affichée que d’habitude…

Paradoxe ?

Voyons ce qu’il en est… »

 » …Quand on mesure, avec le recul du temps, les effets encore actuels de cette stratégie, ( de Kissinger en 1972 ) on est donc en droit de s’interroger sur le fait que la « stratégie Trump », en dépit de son apparence improvisée, pourrait en quelque sorte être le reflet inversé de la stratégie Kissinger… »

Autrement dit, « acheter » le capitalisme russe difficilement renaissant, comme Kissinger avait acheté, en 1972, le noyau maoïste de la bourgeoisie nationale-bureaucratique chinoise… ?

.

.

.

L’article intégral

sur

.

TRIBUNE MARXISTE-LENINISTE:

 

1972-2017 USA Chine Russie, Survol au dessus

d’un nid de vautours…

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/12/19/1972-2017-usa-chine-russie-survol-au-dessus-dun-nid-de-vautours/

 

******************

A voir également sur  TML:  

 

CHINE: baisse du Yuan et fuite de capitaux…

 

 

Comme en écho

à notre analyse

publiée le même jour…

 

Cet article du journal « Le Monde » :

La Chine n’est plus

le premier créditeur

des Etats-Unis

Pour soutenir sa monnaie en baisse, Pékin vend ses réserves de dette américaine.

LE MONDE ECONOMIE | 19.12.2016 à 10h43 |

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/12/21/chine-baisse-du-yuan-et-fuite-de-capitaux/

 

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Lénine, 1 Siècle après…, « ringard » ou « visionnaire »?

 

.

Un article repris du blog TML : 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/10/11/lenine-1-siecle-apres-ringard-ou-visionnaire/
.
.

%d0%bb%d0%b5%d0%bd%d0%b8%d0%bd-1916

.

.

 Lénine

.

.

1 Siècle après…

.

.

« ringard »

.

ou

.

« visionnaire »?

.

.

lenin-11

.

.

Écrit en 1916, un an avant les bouleversements révolutionnaires en Russie, et au cœur de la tourmente guerrière mondiale déclenchée en 1914, l’essai de Lénine sur le thème de l’impérialisme, pour bref qu’il soit, n’en continue pas moins de soulever des controverses, un siècle après…

Alors, « ringard » ou « visionnaire »?

De quoi s’agit-il? En 1914-1916, il est clair que la 1ère guerre mondiale, comme à la suite la seconde, parait avoir pour but, à première vue, l’expansion territoriale à grande échelle…

Pourtant Lénine, en allant aux racines de ce phénomène impérialiste utilisant désormais les moyens militaires produits par la grande industrie, nous met rapidement en garde contre cette lecture simpliste, et, progressivement, nous amène à comprendre les mécanismes financiers et économiques qui y président, en sous main.

Sur ce seul thème, l’histoire nous montre donc, malgré son décès prématuré en Janvier 1924, qu’il avait déjà plusieurs longueurs d’avance…

Lorsque cette guerre éclate, en 1914, les moyens industriels ne sont déjà plus essentiellement le produit de capitaines d’industrie ingénieux, capables de s’autofinancer par leur créativité, mais le résultat d’investissements colossaux de la part de groupes monopolistes déjà constitués et dominant les marchés.

Ces investissements nécessitent à la fois la concentration industrielle et la concentration bancaire, et leur interdépendance. Et pratiquement, à ce stade, leur « fusion ».

Ce que Lénine, déjà, appelle la domination du capital financier.

C’est cette forme de développement du capitalisme qui ne peut plus se cantonner dans les limites étroites d’un territoire « national », aussi grand soit-il.

Il ne le peut, aussi bien pour des raisons d’expansion et de rentabilité, en termes de marchés, que pour des raisons d’appropriation et de concentration des ressources.

Vu sous cet angle, qui est à la base du livre, et dès les premiers chapitres, on ne peut que constater qu’il est, pour le moins, toujours d’actu…!

En réalité, cela nous amène à ce qui est, pour Lénine, la définition même de l’impérialisme.

Il ne s’agit déjà plus de contrôle territorial au premier degré, mais de contrôle économique, et surtout, financier.

Encore plus « rentable » que la mise en mouvement d’armées gigantesques et de divisions blindées, le concept de semi-colonie tel que déjà expliqué par Lénine constitue une anticipation manifeste du néocolonialisme actuel qui permet le maintien de la domination des groupes monopolistes sur les ressources de nombreux pays supposés « émergents », mais qu restent donc encore dominés, dans leur vie économique, pour la plupart.

Là encore, les principes fondamentaux qu’il nous montre en action n’ont pas pris une ride… hélas!

Ces pays dépendent économiquement de leurs exportations vers les métropoles impérialistes. Non seulement ils n’ont pas un développement suffisamment autonome et endogène, mais cette activité de production et d’exportation se fait le plus souvent, et précisément, sous le contrôle de capitaux venus de ces mêmes métropoles impérialistes, et qui sont donc davantage leurs maitres que leurs « clients »…

C’est pourquoi Lénine nous explique que la phase impérialiste du développement capitaliste se caractérise notamment par la prédominance de l’exportation de capitaux sur l’exportation de marchandise, qui a pourtant permis l’essor initial de ces groupes monopolistes.

A cet égard l’histoire comparée des USA et de l’Allemagne est parfaitement significative.

Les USA n’ont pas réellement colonisé de grandes étendues en dehors de leur territoire propre, mais ils ont toujours été présents financièrement là où l’avenir économique de la planète se jouait.

L’Allemagne a constamment déployé une grande puissance industrielle, et d’exportation de ses produits industriels, et elle a essayé à plusieurs reprises de la transformer en extension territoriale, alors qu’elle était devancée, sur ce terrain, c’est le cas de le dire, par l’Angleterre et la France…

Ces deux ex-« super-puissances » ont elle-même tardé à opérer le virage du colonialisme au néocolonialisme, et ont, de plus, perdu leur suprématie industrielle.

Résultat, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne restent des puissances importantes, mais très loin derrière les USA, qui continuent à dominer sur le plan financier…

Le cas du Japon, également, a suivi, on le voit bien, l' »exemple » allemand…

Là encore, d’après l’histoire et l’actu de tout ces pays, la « ringardisation » de Lénine, n’est pas, évidemment, pour demain!

Reste le cas de la Chine…

Apparemment « libérée » en 1949, elle semble avoir fait preuve d’indépendance, aussi bien à l’égard de l’URSS que des USA …jusqu’en 1971, où le retournement apparemment « diplomatique » est en fait total, dès 1972, avec l’afflux des Dollars, via la bourse de Hong Kong ( 1 ). Alors commence un processus d’intégration de son économie aux flux de capitaux financiers internationaux, et principalement US.

C’est, dans les faits, exactement le processus de semi-colonisation tel que décrit dans le livre de Lénine, …pour la Chine! ( 2 )

Avec plus d’un demi-siècle de retard, pour le coup!

Aujourd’hui cette phase est à nouveau en voie d’évolution et de dépassement, avec le développement du capitalisme financier chinois.

Mais le processus de semi-compradorisation de l’économie chinoise est encore loin d’être surmonté, d’où l’interdépendance bien connue et très flagrante des économies occidentales avec les « exportations » chinoises…

Ces processus reflètent, encore plus que tous les autres, l’actualité de la pensée de Lénine, voire précisément, en l’occurrence son côté quasiment « visionnaire »!

lenin-4-cr

Pourtant Lénine ne lisait pas dans le marc de café, mais simplement dans les ouvrages des économistes « bourgeois » de son époque, qu’il jugeait les plus avisés quant au sérieux de leur travaux, et qu’il réinterprétait, en fonction de la dialectique marxiste.

A moins d’une mauvaise foi extrême, mais que certains polémistes n’hésitent pas à déployer pour tenter de dénigrer son œuvre, on ne peut que constater à quel point le résultat est encore terriblement percutant.

Et il ne s’agit évidemment pas d’une série d' »anecdotes », même à grande échelle historique, qui pourraient n’être que le reflet d’un « hasard » aussi étrange qu’improbable, mais bien de la réalité vivante des principes d’analyse développés dans son livre.

En reprenant simplement sa méthodologie à propos du développement du « nouveau » capitalisme financier chinois, il était ainsi naturellement possible d’anticiper ( 3 ) sur l’éclatement de la « bulle » financière chronique qu’il constitue, avec des phases diverses, mais qui persiste et appelle à une dévaluation « progressive » du Yuan pour éventuellement être « résorbée » sans cataclysme financier majeur.

A défaut le « statuquo » est maintenu à grand risques, et au prix d’une fixation artificielle du cours du Yuan, « tolérée » par la force des choses jusqu’au FMI lui-même, en dépit de tous les « principes » de l’économie prétendument « libérale »… ( 4 )

La sauvegarde des intérêts US en la matière supporte aisément cette entorse…

C’est encore une preuve, et toute récente, de la vitalité de l’analyse léniniste au quotidien du 21ème siècle.

Pour autant, il ne s’agit toujours pas de prendre Lénine pour un substitut de Mme Soleil ou de Nostradamus… Pas plus que la tectonique des plaques ne permet de prévoir avec certitude la date, l’heure et le lieu précis d’un événement tellurique, comme un tremblement de terre, l’étude des forces économiques et sociales ne permet de dresser une carte de l’avenir politique de la planète.

Il s’agit néanmoins d’en comprendre les tendances profondes et éventuellement, d’agir en conséquence.

Lorsqu’il nous explique la mutation du capitalisme « classique » en impérialisme, Lénine nous parle d’un phénomène qui a déjà commencé à prendre forme au tournant du XIXème au XXème siècle…

A priori, la question de sa validité aujourd’hui est loin d’être forcément illégitime, mais c’est bien la réponse qui nous importe, en fait.

Les forces profondes, à l’heure de la « mondialisation », en sont-elles toujours à l’œuvre…?

lenin-7

« Mondialisation »: si le terme peut paraitre nouveau, la chose elle-même l’est moins…

« …en régime capitaliste, le marché intérieur est nécessairement lié au marché extérieur. Il y a longtemps que le capitalisme a créé le marché mondial. »( 5 )

Écrit déjà Lénine, en 1916!

La domination du capital financier, encore en voie d’établissement à l’époque, n’a fait que prendre une tournure extrême, aujourd’hui.

On ne peut pas refaire, dans un simple article, l’histoire de la genèse du capital…

Si l’on voulait résumer à l’extrême l’idée de Lénine avec les mots d’aujourd’hui, on pourrait dire que « économie de casino » (le capital «spéculatif », disait déjà Lénine ( 6 )), et « économie réelle » sont toujours dans ce même rapport dialectique. Elles sont absolument inséparables parce qu’interdépendantes.

Le développement de « l’économie réelle » a besoin de la masse des capitaux « spéculatifs » en circulation pour ses mutations « à risques », mais dont une bonne partie génèrent les forces productives d’avenir, et le spéculatif n’a d’intérêt qu’en tentant de jouer « gagnant » sur ces mutations, au delà du boursicotage quotidien. ( 7 )

Après le stade monopoliste « primitif » de conquête « territoriale » et avec le stade impérialiste moderne, cette dialectique devient encore plus complexe, en liaison avec les phénomènes néo-coloniaux et l’émergence de bourgeoisies « nationales » nouvelles, qui ont vocation naturelle à devenir impérialistes à leur tour, comme nous le montre précisément l’exemple de la Chine.

Cela semble compliquer encore la dialectique du mouvement des capitaux, entre export de marchandises et export de capitaux, mais là encore l’exemple de la Chine nous ramène à ces processus fondamentaux.

Pour comprendre l’évolution actuelle du phénomène de « mondialisation », c’est à dire de l’impérialisme, en fait, il faut bien comprendre que s’il repose fondamentalement sur l’inégalité, qui lui est intrinsèque, de développement entre les pays et régions du monde, il n’est pas non plus uniforme dans le temps.

Ainsi, après les destructions massives opérées pendant les deux guerres mondiales, et surtout la seconde, les processus « classiques » générés par le capital productif ont provisoirement repris de la vigueur et apparemment occupé le devant de la scène, en termes de « croissance ».

Pourtant, ce cycle, très bref en réalité, et abusivement baptisé « trente glorieuses » dans le jargon français, était donc déjà terminé sur la fin des années 60.

Si la crise majeure inaugurée par l’effondrement des accords de Bretton Woods n’a pas pris aussitôt un tour dramatique et spectaculaire, cela tient aussi aux nouvelles perspectives offertes à l’expansion du capitalisme financier via le retournement de la Chine maoïste, aux « bons soins » du Dr Kissinger…

On ne peut non plus, en quelques lignes, résumer l’histoire de la « guerre froide », mais chacun voit bien que le monde d’aujourd’hui en porte encore de lourdes séquelles.

Freiné un temps par ce contexte, l’expansion du capitalisme financier ne connait plus guère de limite et achève de ravager jusqu’au dernier coin de la planète.

Là encore Lénine a été le premier à en décrire l’aspect « parasitaire »( 8 ), et c’est pourquoi il nous parle de l’impérialisme comme un état de «putréfaction» ( 9 ) du capitalisme, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il puisse s’effondrer de lui-même, comme une lecture simpliste limitée au titre de son livre pourrait le faire penser…

Au contraire, il nous montre que cette putréfaction est un état de crise larvée, latente et permanente, où ce système économique malsain se « renouvelle » par la guerre et la destruction comme processus également à la fois larvaires et endémiques, mais toujours susceptibles de dégénérer en conflit mondial généralisé.

Ne nous parle-t’il pas, ainsi, de notre monde actuel?

A l’heure où les foyers de tension internationale se multiplient, à l’heure où les conflits « locaux » déjà en cours s’internationalisent de plus en plus ouvertement et plongent à nouveau les populations civiles dans l’horreur, à l’heure où cette violence elle-même « s’exporte », via le terrorisme, dans les métropoles impérialistes, à l’heure où la « croissance » des pays « émergents », présentée un temps comme la roue de secours idéale du capitalisme, commence elle aussi à fléchir, et sans que ce processus soit prochainement réversible, le livre centenaire de Lénine est plus que jamais une clef de compréhension pour tout ces mécanismes déjà en train de nous broyer, et surtout, de compromettre l’avenir de nos enfants.

Luniterre

.

**********************

Notes:

Toutes les référence de chapitres et paragraphes sont celles retenues dans l’e-édition de l’INEM de l’ouvrage de Lénine :

L’IMPÉRIALISME, STADE SUPRÊME DU CAPITALISME,

http://www.marx.be/fr/content/limp%C3%A9rialisme-stade-supr%C3%AAme-du-capitalisme-i-l%C3%A9nine

****************************

( 1_  https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/ )

.

( 2_ Lénine, L’impérialisme, stade suprême du capitalisme, Chap VIII, §12 )

.

( 3_ https://tribunemlreypa.wordpress.com/2014/07/29/1385_chine_yuan_dollar_/  
Écrit en 2014, extrait:

…les actions chinoises, prisonnières d’un marché fermé, sont probablement très largement surévaluées par les chinois eux-mêmes, car ils n’ont, pour la plupart des épargnants et investisseurs locaux, pas le choix d’aller voir ailleurs…

A savoir que contrairement à la France, par exemple, l’épargne, même populaire, joue un rôle de base dans les flux financiers intérieurs.

L’ouverture des marchés provoquera vraisemblablement une baisse des cours des valeurs chinoises, un appauvrissement des épargnants, et une ruée sur les valeurs étrangères. En somme, tous les ingrédients d’une crise sévère…

On comprend donc la prudence des réformateurs « libéraux », qui voudraient faire du Yuan une monnaie de réserve…

Officiellement, ils ont plutôt le soutien de leurs homologues américains et européens, mais je pense que c’est, de la part de ces hypocrites, un moyen de faire pression sur les « conservateurs » pour qu’ils réévaluent autoritairement le yuan à la hausse…

Le yuan convertible, lié à l’ouverture des marchés financiers chinois, et à leur « réajustement » brutal conséquent, aura plutôt tendance à dévisser carrément, dans un premier temps, qui peut être assez long, et en réalité, causer du tort à la finance US.

C’est pourquoi je pense qu’il y a une complicité objective entre les « conservateurs » chinois, protectionnistes, et les financiers US importants.

Le statuquo est leur intérêt commun :

_Pouvoir prolongé du dollar côté impérialistes US.

_Superprofits du « shadow-banking » côté bureaucrates chinois.

Bon, et la « voie chinoise au socialisme » là-dedans ?

pour ceux qui veulent bien y croire !

(Dont je ne suis pas… !)

 

( 4_   https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/10/03/entree-historique-du-yuan-aux-dts-du-fmi-ou-le-bal-des-diables-boiteux/     )

.

( 5_ Lénine, L’impérialisme, stade suprême du capitalisme, Chap V, §1:

« Mais, en régime capitaliste, le marché intérieur est nécessairement lié au marché extérieur. Il y a longtemps que le capitalisme a créé le marché mondial. Et, au fur et à mesure que croissait l’exportation des capitaux et que s’étendaient, sous toutes les formes, les relations avec l’étranger et les colonies, ainsi que les « zones d’influence » des plus grands groupements monopolistes, les choses allaient « naturellement » vers une entente universelle de ces derniers, vers la formation de cartels internationaux. »  )

.

( 6_ Lénine, L’impérialisme, stade suprême du capitalisme, Chap I, § 30 :

« Traduit en clair, cela veut dire que le développement du capitalisme en est arrivé à un point où la production marchande, bien que continuant de « régner » et d’être considérée comme la base de toute l’économie, se trouve en fait ébranlée, et où le gros des bénéfices va aux « génies » des machinations financières. A la base de ces machinations et de ces tripotages, il y a la socialisation de la production ; mais l’immense progrès de l’humanité, qui s’est haussée jusqu’à cette socialisation, profite… aux spéculateurs. »

Et dans le texte original:

« …к организаторски-спекулятивной. »

« …, а спекулятивный гений (? !),…  »

« …но гигантский прогресс человечества, доработавшегося до этого обобществления, идёт на пользу… спекулянтам. »

Etc… (15 occurrences, repérées à partir du chap 1, déjà…)

( 7_ Ce que la dialectique et/ou le marxisme nous disent, et Lénine aussi, en conséquence, c’est que capital financier et capital productif, c’est évidemment à la fois la même chose, fondamentalement, et pas tout à fait, par certains aspects, et ce sont ces différences qui sont structurantes, dans les mutations de la société capitaliste, dans ses différentes formes, dans ses différents stades, dirait encore Lénine, et il aurait encore bien raison…

Ce que ses détracteurs contemporains ont encore du mal à comprendre…

Simple, pourtant…

Moins simple : décrypter ces mutations à l’œuvre dans la société capitaliste contemporaine…

Pour bien comprendre le bouquin de Lénine, nous devons déjà bien comprendre que le capital bancaire préexistait évidemment au capital industriel, et qu’il était déjà dans un rapport dialectique similaire, par bien des aspects, avec le capital commercial, puis manufacturier.

Attention : similaire par certains aspects ne veut pas dire identique. Se garder de tout raisonnement simpliste, de type comparatif/analogique. )

( 8_ Dans le texte original:

VIII. Паразитизм и загнивание капитализма

19 occurrences repérées à partir du chap 8 )

( 9_ Dans le texte original:

17 occurrences repérées, autour de la racine du verbe гнить, pourrir, et de ses différentes formes (imperfectif, perfectif, adjectif, substantif, participes diverses, etc…) en Russe. )

lenin-77

 .

mausoleum-of-lenin-by-night

.

lenin-6

.

lenin-mausoleum

.

FM_TML_2

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Marx au banc d’essai de l’histoire, en PDF, 3 articles au sujet de l’économie politique du Socialisme

.

 .

.

.

.

Marx

.

.

au banc d’essai

.

de l’Histoire

.

.

Contre la « wertkritik », 3 articles

déjà parus, au sujet

De l’économie politique

du Socialisme

.

Désormais disponible en PDF:

.

marx-au-banc-dessai-de-lhistoire

.

.

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

1949-1960, Chine-URSS, Marx au banc d’essai de l’Histoire… ( Contre la wertkritik, 3ème partie )

.

.

.

.

.

 

Il fut donc un temps où les intellectuels au service du système capitaliste avaient décrété la fin de l’histoire, au motif de l’effondrement de l’URSS…

(…) L’économie politique est en panne d’inspiration pour résoudre la crise du capitalisme ? La lutte de classe risque-t’elle à nouveau de le remettre en cause ? N’y pensez surtout pas… ! Pour abolir le capitalisme ?

Allons, allons… Plus simple : abolissons l’économie politique, et le capitalisme ne sera plus un problème, il sera simplement dépassé, si… si…, puisqu’on vous le dit ! De plus « on » a lu Marx, et même relu, et re-relu, à tel point qu’ »on » en est devenu « marxiens », comme les experts stipendiés du système qui ont déjà organisé la comédie de la « fin de l’histoire » pour relancer un temps les affaires… C’est vous dire…

 

 

head

(…) il y a pourtant un moyen simple de trancher le débat sans détours ni propos dilatoires…

On a vu, dans le deuxième volet de notre étude, que Marx avait été amené à préciser concrètement ses idées sur l’économie politique de transition, entre capitalisme et communisme, dans sa « Critique du Programme de Gotha », en réponse aux errements du parti ouvrier allemand en voie de constitution.

Près d’un siècle et demi plus tard, le marxisme est donc passé au banc d’essai de l’histoire…

Si les « experts » qui se penchent au chevet du capitalisme malade sont bien obligés de reconnaitre la puissance des lois économiques méthodiquement dévoilées et expliquées par Marx, on serait donc tenté de penser, en les suivant, que le marxisme a un fort pouvoir d’analyse des crises du capitalisme et des lois qui les régissent…

Mais pourquoi n’en serait-il pas de même pour comprendre les difficultés auxquelles se sont heurtées les première tentatives d’établir une économie socialiste ?

 

L’article intégral sur TRIBUNE MARXISTE-LÉNINISTE:

1949-1960, Chine-URSS, Marx au banc d’essai de l’Histoire…

( Contre la wertkritik, 3ème partie )

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/09/08/1949-1960-chine-urss-marx-au-banc-dessai-de-lhistoire-contre-la-wertkritik-3eme-partie/

 

**************************************************

.ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Terrorisme: Qui veut la guerre? Qui veut la paix?

.

Un article repris du blog TML : 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/07/18/terrorisme-qui-veut-la-guerre-qui-veut-la-paix/

.

.

.

.

Capitalisme, terrorisme, néofascisme,

Nice camion

 .

.

Qui veut la guerre ?

 .

.

Qui veut la paix ?

.

.

 .

.

Un Monde de fous…  ?

 

«  On est presque soulagés…  » décrète, sur France Info, un de ses «  grands spécialistes  » médiatiques, suite à la revendication par Daech de l’horrible attentat de Nice  !

Ainsi, ce n’est plus «  un simple déséquilibré  » surgi de nulle part, mais un «  soldat de Daech  », qui a fait ce coup sordide et monstrueux. Nos journaleux se retrouvent ainsi rassérénés, en terrain connu, pour faire la propagande guerrière pour laquelle ils sont rémunérés…

En effet, comment expliquer à tout un chacun que le monde est devenu une sorte de roulette permanente où à tout instant votre voisin de palier, le quidam que vous croisez au volant, peut, sans le moindre signe précurseur, se révéler être une bombe vivante, une arme fatale improvisée, avec un minimum de moyens, constamment disponibles autour de lui…

Le nombre de fous agressifs aurait-il crû brutalement, de façon quasi-exponentielle, en quelques mois, telle une maladie mentale contagieuse faisant brusquement épidémie  ? Et de plus une maladie transformant les fous agressifs en meurtriers de masse  ?

Alors  ? Fous furieux ou soldats de Dieu  ?

On doit considérer sérieusement le fait que la société capitaliste en crise, sans perspectives fiables et stables pour le commun des mortels, entraîne de nombreux et profonds déséquilibres psychologiques, du stress, de la dépression de type burn-out ou simplement due à l’isolement, et de la désocialisation, d’une manière générale, en dépit, ou à cause, du développement exponentiel de la communication médiatique.

Autrement dit, le «  vivier  » s’est agrandi et approfondi, dans lequel peuvent puiser les manipulateurs de tous bords, incluant les organisations terroristes comme les «  services spéciaux  » des états légalement constitués et reconnus.

La leçon de l’histoire, depuis déjà la fin des années 70 et la guerre anti-soviétique en Afghanistan, c’est que le lien entre états «  légaux  », les USA en l’occurrence, et organisations terroristes, est un moyen de mener une guerre par personnes interposées, et notamment en recrutant ce genre de «  soldats  »…

L’«  autre leçon  », c’est que ce genre de marionnette échappe facilement à son créateur, pour être récupérée, et surtout, réutilisée, par d’autres manipulateurs, organisations ou même états «  concurrents  »…

De sorte que si, à l’époque, la guerre a pu paraître «  gagnée  », et l’était, stratégiquement, du point de vue «  occidental  », contre l’URSS, le séisme du 11 Septembre a montré que ce germe de la décomposition structurelle et psychologique du «  nouveau monde unipolaire  » était déjà profondément enraciné, et il n’a fait que s’étendre souterrainement, depuis, encouragé par l’engrais putride et sanglant des multiples conflits locaux où ces méthodes ont été reproduites, et notamment en Irak.

Politiquement, et encore plus, idéologiquement, les bases du monde unipolaire qui semblait devoir marquer «  la fin de l’histoire  », au tournant des années 90, sont, en réalité, celles qui ont été jetées, dès 1947, par l’impérialisme US, notamment avec le Plan Marshall, à l’aube de la Guerre Froide.

Bien évidemment, le caractère «  universel  » de la «  Pax Americana  » était un mythe, dont les «  valeurs culturelles  » et le «  style de vie  », nécessairement édulcorés, même en Europe de l’Ouest, ne concernaient en faits qu’une minorité de pays réellement «  occidentalisés  » au sens américain-US du terme.

A l’issue de la 2ème guerre mondiale, la très grande majorité des peuples du monde aspiraient à se libérer du joug colonial des puissances européennes décadentes, et ce n’était pas pour retomber sous celui de l’impérialisme US.

Avec la victoire de l’URSS sur le nazisme, qui avait pris corps bien avant celle des USA sur le Japon, cet élan de libération trouvait un appui solide, même s’il fut dévoyé, ultérieurement, par le social-chauvinisme de Khrouchtchev, notamment en Hongrie et en Tchécoslovaquie.

Mais, mythe contre mythe, l’«  unité du camp socialiste  » recouvrait, autour de l’URSS, une coalition hétéroclite de bourgeoisies nationalistes et bureaucratiques et de peuples aspirants au socialisme. Le cas de la Chine étant emblématique à cet égard, avec la politique de «  Démocratie Nouvelle  » de Mao Zedong, qui prétendait précisément associer ces catégories en jouant sans cesse sur l’ambiguïté «  de la contradiction  », suivant sa philosophie de bazar éponyme, avant de retourner définitivement sa veste de bleu de chauffe au service de l’impérialisme US, au tournant des années 70.

Ce retournement, s’il fut possible, et avec l’efficacité contre-révolutionnaire qui fut rapidement la sienne, était, d’abord et avant tout, celui de la stratégie US, en échec grave dans son offensive frontale au Vietnam, échec qui était sur le point de faire basculer l’équilibre du monde dans le camp anti-impérialiste.

Ce type de confrontation était devenu, pour l’impérialisme US, une double impasse  :

_ Sur le plan militaire, entraînant toujours plus de résistance des peuples, au lieu de la soumission attendue.

_ Sur le plan financier et économique, les crédits et dépenses militaires s’avérant largement plus coûteux que ce qu’ils pouvaient rapporter.

Si l’échec militaire pouvait encore être retardé de quelques mois ou quelques années, l’échec financier, lui, était déjà présent, impliquant la rupture des accords de Bretton Woods, qui avaient consacrés la suprématie du Dollar, dans sa première manière, financièrement «  à l’ancienne  »…

Mais la faculté d’adaptation de l’impérialisme est grande, et surtout celle de l’impérialisme US, libéré des archaïsmes de la culture économique européenne.

Plutôt que de tenter d’enrayer la vague de spéculation née de son propre échec, il était à la fois plus facile et plus efficace d’en prendre le contrôle et d’en faire une nouvelle arme de suprématie du Dollar.

Diviser et corrompre, à l’égard des bourgeoisie nationales-bureaucratiques des nations émergentes, dites crûment «  sous-développées  », en ces temps primitifs, c’était désormais la «  bonne stratégie… A peine Mao et Nixon venaient-ils de se lâcher la main, en 1972, que les Dollars commençaient à circuler vers la Bourse de Hong Kong, où la bureaucratie maoïste était désormais autorisée à vendre les actions de ses sociétés «  nationales  » aux capitalistes et boursicoteurs US.( 1 )

Nixon_Mao_1972-02-29

Dès lors, le monde de la guerre par procuration ne devait plus connaître de limites, incluant, de la part de Mao, un soutien allant du fasciste Pinochet, contre le régime supposé «  pro-soviétique  » d’Allende, à l’UNITA, en Angola, officine, entre autres, des racistes sud-africains, relayé, en échange, par un soutien US ultérieur aux Khmers «  rouges  » de Pol Pot, contre le Vietnam, et en retour, par un soutien chinois aux toutes premières manipulations US de terroristes islamistes en Afghanistan contre l’Union Soviétique, et ainsi de suite… La liste de ces sanglant «  échanges de services  » est en réalité presque inépuisable…

Bien évidemment ce type de tractation ne s’est pas limité aux échanges sino-US, mais concerne toutes les puissances émergentes qui tentent d’avoir un certain rayonnement régional, sinon mondial.

Aujourd’hui, on le voit plus que jamais, notamment, par exemple, avec le soutient US à l’Arabie Saoudite contre l’Iran, puis au rapprochement avec l’Iran, avec, dans chaque cas des implications envers les rapports de force sur le terrain des conflits en cours, incluant les fractions terroristes manipulées.

On le voit également avec le double et triple jeu qui se déploie autour de la Turquie, etc…

Un monde où il y a, effectivement, de quoi devenir fou, pour qui cherche à y comprendre, et tout simplement, pour ceux qui s’y sentent perdus…

Il n’est donc pas étonnant qu’une vision religieuse simplifiée à l’extrême trouve un écho parmi tous ceux que la société capitaliste en crise a marginalisés, pour des raisons qui peuvent sembler, au départ, aussi variées qu’indirectes.

Une vision qui, en quelque sorte, «  diabolise  » l’état de choses existant, globalement, tout à fait indépendamment des causes et des effets multiples et complexes qui ne se manifestent eux-mêmes qu’indirectement dans le monde, et ne sont que difficilement compréhensibles, au prix d’une étude ardue et tenace.

Un monde qui ne produit que des valeurs matérielles ne produit aussi que des individus sans repères, et lorsqu’il les marginalise, ils deviennent d’autant plus incontrôlables, sauf par ces manipulateurs, qui , précisément, leurs offrent cette nouvelle échelle de valeurs simplistes.

Sur-accumulation de valeurs matérielles, avec la mondialisation, marginalisation à grande échelle, avec sa crise systémique, médiatisation spectaculaire, avec le développement de l’informatique, ces trois éléments n’ont encore jamais été dans un tel rapport de proportions, pour former un mélange détonant et dévastateur, dont les fous furieux lâchés dans nos villes ne sont jamais que le produit direct.

Loin d’être des révolutionnaires, ils ne sont eux mêmes que le clou sanguinolent du spectacle, auquel ils donnent encore un sens, par antithèse.

« Lutter contre le terrorisme » devient la seule valeur qui cimente encore, de façon sporadique, le système capitaliste.

Du point de vue de nos « dirigeants » occidentaux, si les terroristes n’existaient pas, il faudrait impérativement les inventer, et à n’en pas douter, depuis la tragédie de l’Afghanistan, c’est ce qu’ils ont fait…

Et ces « terroristes incontrôlables », même s’ils ne sont que des pions joués perdus d’avance sur l’échiquier des conflits internationaux, sont en même temps la meilleure des justifications à la prolongation infinie des guerres, en réalité néocoloniales.

Ces guerres étant le seul moyen concret par lequel l’impérialisme survit à ses propres crises, en « renouvelant » par la destruction et la mort, ses propres « débouchés », la boucle est ainsi bouclée!

Le renouvellement du système putride ( 2 ) est ainsi en marche cyclique, jusqu’à épuisement des ressources de la planète, à une échéance qui commence à devenir visible à l’échelle d’une vie, difficilement « humaine » dans ce contexte.

La seule vraie question que pose la lutte contre le terrorisme, en réalité, c’est la lutte contre l’impérialisme, qui engendre tous les conflits dont ce phénomène nouveau est issu.

Tous ces conflits, au delà de leurs prétextes officiels et de leurs causes immédiates, religieuses et ethniques, ne sont que des lieux d’affrontement pour le contrôle des ressources économiques, des marchés, et surtout, en dernière analyse, des flux financiers.

Si les guerres locales les plus sanglantes sont en quelque sorte les échiquiers de ces jeux morbides, les vrais acteurs en sont les pôles financiers qui tentent de contrôler ces flux, c’est à dire, concrètement, les pôles où se sont déjà accumulés, au cours des dernières décennies, un maximum de capitaux financiers.

Et s’il est clair que les USA restent largement devant, avec 25 935 Milliards de Dollars (NYSE + Nasdaq, Nov 2015), c’est désormais la Chine qui arrive nettement en second, avec 11 050 MD, ( Shanghai + Shenzhen + Hong Kong, Nov 2015 ), loin devant la première place européenne, Londres, qui, peu avant le « Brexit » et la dévaluation de fait de la Livre, pesait encore 6187 MD, incluant Milan, rachetée en 2007. (A noter que le rachat prévu de Francfort ( 1738 MD en Nov 2015) se trouve désormais remis en cause.).

Derrière, Tokyo, avec 4910 MD (Nov 2015), devance encore Euronext (Paris + Amsterdam + Bruxelles + Lisbonne, 3379 MD, Nov 2015)

A noter également que Moscou, qui pesait encore près de 950 M D en 2010, est passé de 770 à 385 entre 2013 et 2014 ( pas de chiffre plus récent). Ce qui relativise, et à vrai dire anéanti, l’argumentation des pseudos »marxistes révolutionnaires » qui y voient une « nouvelle puissance impérialiste »! ( 3 )

Avec l’affaiblissement de l’UE, c’est clairement la bipolarisation financière du monde entre les USA et la Chine qui s’accentue et devient la base réelle des tensions qui déchirent le monde.

Quant à voir la Chine comme un nouveau pôle « anti-impérialiste », sous prétexte qu’elle n’est pas directement impliquée dans les conflits les plus médiatisés, c’est tout simplement nier la réalité de l’impérialisme moderne, qui ne réside évidemment plus essentiellement dans l’interventionnisme militaire direct, mais dans la capacité d’exportation de capitaux. Tout aussi évidemment, elle dépend d’abord de la capacité à les accumuler, et comme le montrent les chiffres, désormais, il n’y a pas d’ambiguïté possible sur le rôle de la Chine.

Voir les « BRICS » comme une sorte de « nouveau front anti-impérialiste », c’est tout autant une vue de l’esprit, particulièrement grotesque, tant il est clair qu’il s’agit d’un cartel, probablement aussi éphémère et instable que l’UE, d’inféodation à l’impérialisme chinois.

Et concernant les manœuvres d’expansionnisme territorial, la Chine est loin d’être en reste, comme le montre l’évolution récente du conflit dans la région des Spratleys( 4 ), avec ses origines dans la période maoïste.

spratleys invasion

Qui veut la paix? Qui veut la guerre?

Il reste évident, néanmoins, dans le contexte de la crise actuelle, que c’est l’impérialisme US qui lutte avec le plus d’agressivité pour préserver sa suprématie, même s’il reste, pour l’instant, encore très largement dominant. Il est fortement secondé en cela par les impérialismes européens décadents, dont la France, qui manifestent également une agressivité décuplée par leur recul brutal au profit de la Chine.

l’impérialisme US reste le maître d’œuvre, direct ou indirect, des manipulations terroristes qui ensanglantent la planète, et dont il espère tirer le marrons du feu, laissant quelques miettes à ses alliés européens. Mais cette multiplicité des conflits locaux exclue-t-elle un embrasement généralisé entre le pôle US ancien et le pôle chinois « émergent »? Il suffit de voir les déclarations officielles des uns et des autres à propos du conflit autour des Spratleys pour voir qu’il n’en est rien.

Il ne s’agit, pour l’instant, que d’un « round d’observation », mais il est clair que personne ne veut céder, dans cette affaire, un seul pouce de terrain, même s’il s’agit apparemment d’îlots sablonneux, tant leur importance stratégique est grande, tant en termes de ressources maritimes, que de passages commerciaux, et évidemment, de contrôle militaire.

l-archipel-des-pratleys-

Les peuples du monde veulent-t-ils la guerre ou la paix  ?

En pleine période de guerre au Vietnam, et quelques mois à peine avant la célèbre poignée de main Mao-Nixon, la Chine faisait encore de la surenchère en critiquant la politique « pacifiste » de l’URSS à l’égard de l’impérialisme US… A Paris, les maoïstes défilaient encore en chantant « le peuple veut la guerre ! »

Même si les « dirigeants » maoïstes français ont, dès cette époque, liquidé leurs propres organisations pour des raisons qui n’avaient pas forcément un rapport direct avec l’opportunisme de leur « grand leader », une culture de l’« initiative violente » a persisté dans la pseudo « extrême-gauche » française, sans toutefois atteindre les degrés connus en Allemagne et en Italie.

Comment comprendre la différence entre les luttes de résistances populaires réelles et les simagrées morbides qu’en ont fait les « gauchistes » européens?

Le meilleur exemple, pour cela, est récent, et en Europe, qui plus est…

La résistance populaire du Donbass n’est pas le fruit d’une poignée d’illuminés ayant décrété la « guerre du peuple » planqués derrière leur ordinateur.

Elle est née en réaction au coup d’état fasciste de l' »Euromaïdan », et en exprimant d’abord massivement et pacifiquement les revendications légitimes du peuple russophone du Sud-Est Ukrainien.

Ce mouvement populaire massif a d’abord clairement mis en lumière la volonté répressive des fascistes de Kiev pour briser leurs aspirations et nier leurs droits les plus élémentaires. ( 5 )

C’est alors que s’est exprimée massivement la volonté populaire pour un rattachement à la Russie, solution qui paraissait la plus évidente pour garantir leurs droits à disposer d’eux-même, à court terme, et retrouver une vie économique et sociale supportable, comme l’exemple de la Crimée le laissait entrevoir.

C’est l’incapacité de la Russie à répondre à cette aspiration qui a finalement propulsé les « nationalistes indépendantistes » sur le devant de la scène locale, et poussé le mouvement de masse dans cette nouvelle direction.

JOUR DU DRAPEAU

Mais quoi qu’il en soit des rapports de forces internationaux qui ont influé sur cette situation, les deux tendances, partisans « novorussiens » du rattachement ou « indépendantistes », étaient des mouvement déjà largement implantés dans les masses populaires et dont l’enracinement était le fruit d’un travail politique de longue durée.

Bien évidemment, cette lutte connaît déjà toutes les limites que rencontre une lutte populaire de libération nationale en l’absence d’un parti prolétarien capable de faire durablement le lien entre les aspects anti-impérialistes et antifascistes au sens large et les aspects sociaux qui nécessitent une perspective anticapitaliste clairement définie, à plus long terme.

Néanmoins, il est clair que le potentiel existe pour l’émergence d’une telle alternative, comme l’exprime, notamment, le « manifeste social » d’Alexeï Mozgovoï ( 6 ). Ce qui explique la grande popularité de ce leader, déjà quasi-légendaire de son vivant, ainsi que la répression particulièrement violente dont il fut victime.

MOZGOVOÏ 9 MAI__ago

Ce que montre cette lutte, comme tant d’autres, c’est que le peuple ne veut pas la guerre, mais la paix, et lorsque ses droits fondamentaux sont remis en cause, il n’est pas non plus décidé à ramper et à se soumettre. Organisé pour défendre ses droits, il peut se soulever pour les affirmer, et organiser la résistance, réelle et efficace, pour les faire aboutir.

Mais l’initiative de la violence sociale, c’est la réaction qui en est responsable, parce qu’elle repose dessus, comme tout système d’oppression. La résistance populaire nait et s’enracine avec la prise de conscience de cette réalité, et non par la « violence exemplaire » de quelques illuminés.

Être conscients de ce processus, travailler à l’expression massive des aspirations populaires, tout en ouvrant une perspective politique nouvelle, pour le socialisme réel, et en organisant durablement la résistance, c’est toute la différence entre révolutionnaires et terroristes.

Luniterre

*******************************

(_1  https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/   )

(_2  A ce propos, relire encore Lénine:

L’IMPERIALISME, STADE SUPRÊME DU CAPITALISME,

http://www.marx.be/fr/content/limp%C3%A9rialisme-stade-supr%C3%AAme-du-capitalisme-i-l%C3%A9nine    )

(_3   2014 >>>  http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF08242

      2015 >>>  http://www.boursorama.com/actualites/quelles-sont-les-principales-places-boursieres-mondiales-5f00d0306bbbd080395362552845a402

  http://www.challenges.fr/entreprise/20160629.AFP9966/peril-sur-le-mariage-des-bourses-de-francfort-et-londres-apres-le-brexit.html  )

  (_4   http://www.europe1.fr/international/cest-quoi-cette-guerre-entre-la-chine-et-les-philippines-2798947

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/la-chine-n-a-pas-peur-de-faire-la-guerre-aux-etats-unis_1730423.html    )

(_5   https://solydairinfo.wordpress.com/_____le-texte-original-de-lappel-des-mineurs-de-donetsk_____/    )

(_6   https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/07/14/le-manifeste-social-dalexei-mozgovoi/  )

 ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

FM_TML_2

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Le 31 Mars, c’est au choix : deux visages du peuple de France ! (Nouvelle édition)

 

.

.

.

 

 

Le 31 Mars,

.

C’est au choix :

17 MARS CONTRE

Ou :

17 MARS GRILLES 2

.

.

Le 31 Mars, quel visage du peuple de France voulons nous montrer ?


Dans un monde où les droits à polluer, c’est dire à empoisonner la planète, se trafiquent comme les « indulgences » catholiques de l’époque des Borgia, de quelle réalité notre image deviendra-t-elle le reflet ?


D’une France résistante et solidaire pour faire coïncider le droit social avec les droits humains les plus élémentaires, ou bien d’une France uniformisée en bleu marine, une France qui cogne, et en premier lieu sur sa propre jeunesse, non pas pour le respect de la loi, mais au contraire pour détruire le droit social et le mettre au niveau du capitalisme « compétitif » des puissances financières « émergentes », avec l’adoubement des « Papes Borgia » du PC Chinois ?


En trente ans de reculs sociaux et de déréglementation, la prétendue « compétitivité » du capitalisme français ne s’est pas trouvée améliorée d’un iota, la désindustrialisation a continué et les « mandats présidentiels » de la dernière décennie, tous partis confondus, voient le chômage connaitre une ascension irrésistible. La racine du mal est ailleurs.


La répartition des forces productives sur la planète ne se fait pas seulement en fonction du « moins disant » sur le plan des droits sociaux. Elle se fait aussi et surtout en fonction des flux dominants de capitaux financiers. Et depuis trente ans ils circulent entre les USA et la Chine.(*)

Les puissances européennes déclinantes n’ont pas été invitées à ce festin de repartage du monde.

L’UE n’a jamais été une tentative, même pathétique, de jouer les pique-assiettes, mais seulement une manière très formellement élégante de courber l’échine pour aller ramasser les miettes sous la table… !


Continuer à ramasser les miettes en obligeant les travailleurs de France à courber encore davantage l’échine au service de tous ces hobereaux patronaux, tel est la seule ambition du projet de loi El Khomri.


L’image d’un peuple de ramasse-miettes, voilà ce que le gouvernement pseudo-« socialiste » de France voudrait en réalité forger, non seulement en légiférant, mais aussi et d’abord, en réprimant plus que jamais la résistance sociale à ses projets et surtout en criminalisant les défenseurs actifs des droits sociaux.


C’est ce que l’on a vu à Air France et à Goodyear, mais aussi dans bien d’autres cas moins médiatisés, où le simple fait de défendre le droit au travail mène en prison, sur la base d’une présentation manipulée d’incidents dont les circonstances sont délibérément créées par un patronat aux abois dans sa lutte « concurrentielle ».

Une lutte « concurrentielle » sans aucun sens contre ces deux molosses que sont les USA et la Chine, deux molosses se disputant eux-mêmes les lambeaux d’un monopole qui, depuis 2008, menace de s’effondrer sur lui-même, et qui ne survit que comme soufflé financier truffé de bulles pestilentielles.

.

invisible_31


De redémarrage économique, de « retour à la croissance », ailleurs que dans les statistiques truquées, dans le contexte de ce système, il n’y en aura pas. Le ramasse-miette français, qu’il soit social-démocrate ou autre, n’y aura que sa part de miettes, et de plus en plus réduite.

Avec la crise systémique, c’est l’ensemble du gâteau qui rétrécit, et non pas spécialement et seulement la part de tel ou tel impérialisme, même si ces parts sont de plus en plus inégales.

Afin que le système capitaliste/impérialiste puisse survivre, la mondialisation implique cette inégalité, pour que les capitaux continuent de circuler avec profit …


La solution durable est donc ailleurs. Elle n’est pas non plus dans la défense d’un modèle bureaucratique, corrompu, et qui a déjà fait plus que son temps. Tout en tenant compte des leçons essentielles de l’histoire, elle est dans un modèle qui reste à inventer, adapté à notre époque, en ce début de 21ème siècle. C’est ce que la jeunesse exprime déjà dans les rues par ce slogan signifiant :


« Loi El Khomri, Précarité à vie, Cette société là, On n’en veut pas ! »


Pour défendre le droit social élémentaire, pour aider la jeunesse à ouvrir les portes d’un autre avenir, soyons tous dans la rue le 31 Mars !


Ce doit être également un pas en avant dans la convergence des luttes rendues plus que jamais nécessaires par ce système inique.
Parmi les luttes les plus emblématiques qui ont précédé le projet de loi El Khomri, il y a donc celle des « Goodyear » d’Amiens-Nord qui ont écopé de 9 mois de prison ferme. Et cela même, alors que les cadres « séquestrés » et l’entreprise avaient retiré leur plainte. Ce qui révèle déjà une volonté délibérée de la part du gouvernement Valls-Hollande de criminaliser l’action syndicale et de réduire toute résistance de la part du monde du travail.


Ces deux démarches, législative et répressive, s’emboitent l’une dans l’autre, dans une même politique anti-sociale.
Le pouvoir pseudo-« socialiste » ne peut faire passer les lois pro-patronat de précarisation et de casse du Code du Travail sans renforcer la répression contre le mouvement ouvrier et contre toute forme de contestation qui puisse, d’une manière ou d’une autre, s’opposer efficacement aux plans obscurantistes du patronat français.


Face à cette politique de régression sociale poussée à un niveau de répression sans précédent, les « Goodyear » ont eu l’idée de constituer des comités de soutien sur une base élargie, ouverte à la démocratie citoyenne de base, et qui dépasse le cadre traditionnel des bureaucraties syndicales.


Ces comités seront donc également actifs pour la journée du 31 Mars, afin de revendiquer en même temps :


Retrait inconditionnel de la loi El Khomri !


Relaxe totale pour les salariés de Goodyear !


C’est en avançant dans ce sens que le syndicalisme retrouvera ses racines de lutte de classe et d’ouverture à une alternative sociale qui ne peut en aucun cas ressembler à ce que propose le gouvernement PS.


Luniterre

*******************

(* à ce sujet, voir l’étude:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/09/01/de-la-structuration-maoiste-de-la-bulle-chinoise/       

Les photos sont extraites de :  https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/12/10/cop21-le-poumon-et-la-main/     )

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

.

.

.

LE TRACT DU COMITE GOODYEAR LYONNAIS

EN PDF:    projet TRACT 31 MARS VF 7

.Appel 31 Mars

 

                                                                                        жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

8 DE GOODYEAR

.

.

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

.

Je signe l’appel Nous Sommes Tous Des Goodyear

.

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

.

.

9 MARS ELEPH

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж